Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

05 Septembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

L’avis de faire bouillir l’eau levé à Amos

©archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

MUNICIPAL. La Ville d’Amos a levé l’avis de faire bouillir l’eau de son réseau d’aqueduc, le mercredi 5 septembre.

L’avis émis par la Ville le vendredi 31 août invitait les citoyens desservis par son réseau d’aqueduc à faire bouillir l’eau du robinet pendant une minute avant de la consommer.

«L’analyse d’un échantillon prélevé dans notre réseau a démontré la présence possible de bactéries. C’est dans notre puits numéro 2, le vieux puits qui ne dessert plus qu’une partie du réseau. Ce qu’on a fait, c’est qu’on a contourné ce puits, mais on a émis cet avis de faire bouillir l’eau à titre préventif. Nous avons aussi procédé à la chloration du réseau», a expliqué le maire Sébastien D’Astous, lors de la séance du conseil municipal du 4 septembre, répondant aux questions d’un citoyen.

Puisque les laboratoires d’analyse étaient fermés lundi en raison du congé de la fête du Travail, les nouveaux échantillons n’ont pu être prélevés que le mardi, puis les résultats sont entrés le mercredi.

Bien que ceux-ci confirment que l’eau pouvait à nouveau être consommée sans précaution particulière, la Ville poursuivra la chloration temporaire de son réseau d’aqueduc. La Ville recommande aussi de faire couler l’eau de tous les robinets quelques instants, de vider, laver et désinfecter les machines à glace ainsi qu’à purger les robinets extérieurs.

Des mesures exceptionnelles

Les avis d’ébullition et la chloration du réseau d’aqueduc sont des mesures exceptionnelles pour la Ville d’Amos. Le dernier avis remonte à septembre 2016. Il ne concernait qu’une dizaine de résidences du secteur Amos-Est, à la suite d’un bris d’aqueduc sur la rue des Pins.

Quant aux chlorations temporaires du réseau, on en recense deux dans les dernières années. En novembre 2017 à titre préventif à la suite d’importants travaux effectués à son réseau de distribution et la mise en service de nouveaux équipements. Il faut ensuite remonter à septembre 2014, après la modernisation de la mécanique de pompage au puits municipal et de certains équipements au réservoir.

La Ville rappelle qu’elle utilise de très faibles quantités de chlore et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter tant pour la santé des citoyens que pour la lessive des vêtements. Il n’est pas non plus dans son intention de chlorer son réseau d’eau potable en permanence.

 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média