Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 janvier 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Newmont avalera Goldcorp

La transaction, qui comprend la mine Éléonore, est évaluée à 10 milliards $ US

©Goldcorp mine Éléonore

Les actifs de Goldcorp, incluant la mine Éléonore en Jamésie, passeront sous peu dans les mains de Newmont, créant la plus importante société aurifère de la planète.

La mine Éléonore passera dans les mains du géant minier Newmont Mining Corporation, alors que cette dernière fera l’acquisition de tous les actifs de Goldcorp. La transaction est évaluée à 10 milliards $ US.

Dans la matinée du 14 janvier, la multinationale minière étasunienne a annoncé la signature d’un accord définitif pour avaler la société canadienne, donnant naissance au nouveau groupe Newmont Goldcorp. Newmont, qui occupait déjà le deuxième rang des plus importants producteurs d’or de la planète, détrônera ainsi Barrick Gold au sommet de ce groupe sélect. Il y a quelques semaines, Barrick avait elle-même pris du galon en acquérant le groupe britannique Rangold.

«Cette union créera le plus grand leader de l’industrie aurifère avec les meilleurs actifs, le personnel le plus qualifié et de nombreuses occasions de créer de la richesse. Nous allons également offrir aux actionnaires le dividende annuel le plus élevé parmi les sociétés aurifères senior», a déclaré le PDG de Newmont, Gary Goldberg, par voie de communiqué.

La nouvelle société s’est d’ailleurs engagée à prioriser le développement de projets. Elle devrait ainsi investir de 1 à 1,5 milliard $ US au cours des deux années à venir afin d’atteindre une production annuelle de 6 à 7 millions d’onces d’or – dont 3 millions d’onces en Amérique du Nord – pour une durée d’au moins 10 ans. En 2017, la production d’or avait totalisé 5,3 millions d’onces chez Newmont ainsi que 2,6 millions d’onces du côté de Goldcorp.

Les bureaux régionaux nord-américains de Newmont Goldcorp seront localisés à Vancouver, où Goldcorp avait déjà établi son siège social.

L’histoire se répète à l’envers

En 2014, Goldcorp avait tenté d’accroître sa taille en lançant une offre d’achat hostile de 2,6 milliards $ pour les actifs de la Corporation minière Osisko. Cette dernière avait refusé l’offre, initiant une mise aux enchères qui s’était soldée par la victoire du consortium formé d’Agnico Eagle et Yamana Gold. Celles-ci avaient conjointement acquis Osisko et la mine Canadian Malartic pour la somme de 3,6 milliards $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média