Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

16 janvier 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Peyton Hoyt: un vétéran utile pour les jeunes Foreurs

Peyton Hoyt - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Peyton Hoyt est passé de l’Armada aux Foreurs durant la dernière journée de la période des échanges.

HOCKEY JUNIOR - Acquis de Blainville-Boisbriand à la dernière journée de la période des échanges, l’attaquant Peyton Hoyt a été l’un des nombreux joueurs sacrifiés par l’Armada afin de commencer sa reconstruction, mais il compte maintenant faire sa place avec le vert et or.

Même s’il s’attendait à ce que son ancienne équipe se départisse de plusieurs vétérans, le Néo-Brunswickois d’origine a été pris un peu par surprise quand on lui a annoncé la transaction. 

«Au début, je n’étais pas sûr, mais il faut toujours être prêt pour n’importe quel scénario durant la période des échanges. Des fois, c’est comme cela dans le hockey», a déclaré l’ancien choix de première ronde des Screaming Eagles du Cap-Breton en 2015. 

Malgré ce mini-choc, l’expérience de Hoyt lui a permis de mieux passer au travers de ce déménagement vers l’Abitibi. 

«En étant un peu plus vieux, je sais un peu plus comment les choses se passent maintenant. Dans ces moments-là, ton esprit doit se concentrer sur le prochain match et ne pas te stresser avec ce qui se passe à l’extérieur de la glace, parce que tu ne pas contrôler ça», a ajouté l’attaquant. 

Amener de l’énergie 

Réputé comme un joueur intense capable d’amener du momentum dans un match, le nouveau Foreur pourrait se plaire sur une patinoire comme celle du Centre airCreebec. 

«Des fois, certaines choses peuvent être plus difficiles à faire sur une petite glace, comme réduire l’espace avec l’adversaire. Par contre, dans les coins, j’aime bien frapper les joueurs de l’autre équipe», a révélé celui qui revendique 16 points en 31 matchs en 2018-2019. 

Un nouveau Tessier 

Avec présentement six joueurs de 19 ans (avec Hoyt) dans l’alignement des Foreurs, la nouvelle acquisition pourrait potentiellement revenir comme vétéran de 20 l’année prochaine. D’ailleurs, Hoyt partage un peu le même parcours junior que l’actuel premier pointeur de l’équipe, Julien Tessier. Les deux hockeyeurs ont été des choix de première ronde qui ont eu de la difficulté à s’établir dans le circuit Courteau.  

De plus, tout comme Tessier, Hoyt a été acquis pendant la fenêtre des échanges à 19 ans, le tout relativement au même prix. Certes, les deux joueurs ont des styles de jeu passablement différent. Reste que l’ancien de l’Armada pourrait obtenir un bon rôle offensif s’il disputait une deuxième saison à Val-d’Or. 

Tout d’abord, celui-ci aura une bonne demi-saison pour s’acclimater au système de jeu et à son nouvel environnement, ainsi que de convaincre l’état-major de le garder. 

«C’est vrai que je suis arrivé dans la ligue comme un choix tôt dans le repêchage, mais tout ce que je veux, c’est aider l’équipe pour laquelle je joue et lui donner ce dont elle a besoin», a affirmé le joueur des Maritimes. 

Punir son ancienne équipe 

Le hasard peut parfois bien faire les choses dans le monde du hockey. En arrivant à Val-d’Or, Hoyt aura une belle occasion de prendre sa revanche sur son ancien club alors que les Foreurs et l’Armada évoluent dans la même division, en plus d’être impliqués dans une lutte qui s’annoncera serrée pour l’avantage de la glace en première ronde des séries. 

«J’aimerais pouvoir faire payer mon ancien club. Ça va être plaisant de revoir mes anciens coéquipiers, mais à l’instant que je foule la glace, tout le monde sait que le côté hockey va prendre le dessus», a laissé tomber Peyton Hoyt.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média