Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

22 janvier 2019

L’heure de la retraite a sonné pour Marc-Antoine Soucy

Marc-Antoine Soucy

©gracieuseté - VeloImages

Marc-Antoine Soucy lors du Tour de l’Utah avec Silber Pro en 2017.

CYCLISME. L’Amossois Marc-Antoine Soucy ne défendra pas son titre aux Mardis cyclistes de Lachine cet été. Le champion canadien U23 de 2017 annonce qu’il se retire de la compétition.

«Silber Pro (devenue Floyd’s Pro Cycling) n’a pas renouvelé mon contrat cette année. Comme je n’avais plus de contrat avec salaire, je me suis dit que j’étais sans doute dû pour retourner à l’école. J’ai décidé d’accrocher mes roues de course», a confié le cycliste de 23 ans.

Si la décision est récente, Marc-Antoine Soucy reconnaît qu’il y réfléchissait depuis déjà un moment. Silber aura précipité un peu les choses. «Ça fait longtemps que j’ai commencé à me faire à l’idée que ça viendrait, mais c’est peut-être venu plus vite que je pensais. J’ai toujours dit que le jour où j’arrêterais le programme de courses, j’allais retourner aux études», a-t-il précisé.

L’Amossois s’est surtout entraîné pour conserver la forme durant la saison morte. Il ignore toujours pour le moment s’il fera des courses au cours de l’été. Il entend néanmoins poursuivre son implication auprès des cyclistes de la région, lui qui siège au conseil d’administration de l’équipe junior Iamgold.

Une dernière saison difficile

Marc-Antoine Soucy a fait ses débuts avec le Club cycliste d’Amos, à l’âge de 10 ans et a fait partie du programme Sport-Études au secondaire. Il a rejoint l’équipe abitibienne Iamgold pour ses deux années juniors, puis a couru une saison avec Transport Lacombe avant d’être signé par Garneau-Québecor.

Marc-Antoine Soucy

©gracieuseté - Kathy Dufour

Marc-Antoine Soucy avec la Coupe Pro Élite remise au champion des Mardis cyclistes de Lachine.

Au milieu de sa troisième saison avec Garneau, après avoir raflé le titre canadien U23, l’équipe UCI Continentale Silber Pro est venue le chercher, lui donnant ainsi accès à un plus important calendrier de course. Toutefois, un début de saison difficile en 2018 a eu pour effet de réduire ce calendrier aux courses provinciales.

«J’ai bien performé au Québec, mais je n’ai pas réussi à saisir les opportunités quand elles se sont présentées en début de saison lors des plus grosses courses. Je n’ai pas eu les résultats que je souhaitais ni ceux qu’espérait l’équipe. Alors j’ai été écarté des grosses courses pour la deuxième moitié de saison», rappelle-t-il.

Faits d’armes

L’Amossois aura tout de même terminé sa carrière sur une belle note, lui qui est devenu en août le premier Abitibien à remporter les Mardis cyclistes de Lachine.

Parmi ses meilleurs souvenirs, il cite évidemment son titre canadien U23 sur route, sa participation aux Championnats du monde U23 en Norvège en 2017 ainsi qu’aux Grands Prix cyclistes de Montréal et Québec (également en 2017), des épreuves du World Tour de l’Union cycliste internationale.

Parmi ses autres faits d’armes, soulignons sa médaille d’argent au critérium des Jeux du Canada 2017, une victoire d’étape au Tour du Saguenay 2017, une troisième place au championnat canadien du critérium en 2016 et le titre de vice-champion canadien junior du contre-la-montre individuel en 2012.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média