Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

30 janvier 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Val-d’Or lance son projet de petites maisons

Mini-Maisons Groupe

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Quelques artisans du projet de petites maisons à Val-d’Or : Vincent Frigon et Sylvain Rouleau, de Maison Nordique, Jean-Yves Poitras, commissaire industriel, Marco Gaignard, président de la Corporation de développement industriel, Richard Racine, de Maison Nordique, et Pierre Corbeil, maire de Val-d’Or.

Depuis le temps qu’on en parle, on verra bientôt apparaître des petites maisons sur la nouvelle rue Sévigny à Val-d’Or, dans le quartier Lemoine.

Corporation Habitation Val-d’Or, organisme mené par la Corporation de développement industriel, vient en effet d’annoncer la construction des quatre premières maisons modulaires «clés en mains» de petite dimension qui seront implantées et mises en vente à cet endroit.

Une fois ces quatre maisons vendues, sept autres petites maisons doivent venir compléter le projet de la rue Sévigny au cours de l’année 2019, indique la Corporation. «Ce site qui était presque orphelin va devenir habitable grâce à une planification et une réalisation rapides visant à développer 11 terrains, en collaboration avec la Ville, souligne le commissaire industriel de Val-d’Or, Jean-Yves Poitras.

Mini-Maisons

©Photo - Gracieuseté

Un exemple de petite maison qui sera bientôt construite sur la nouvelle rue Sévigny.

«On voulait quelque chose qui va bien vieillir, qui va demeurer abordable et où on pourra élever une famille. C’est un projet réaliste dont le but est de libérer des logements et d’en créer de nouveaux», ajoute-t-il.

Construites par Maison Nordique de La Sarre (l’entreprise choisie parmi la douzaine de manufacturiers au Québec pour), ces petites maisons de la nouvelle rue Sévigny auront une superficie variant de 896 à 1024 pieds carrés, soit l’équivalent de logements 4 et demi et 5 et demi. Les prix de vente devraient osciller entre 250 000 et 270 000 $.

Le promoteur a établi certains critères d’admissibilité, dont un revenu familial ne dépassant pas 130 000 $ par année. «Ce sont des maisons bien organisées et de bonne qualité, affirme M. Poitras. On invite les gens intéressés à nous contacter.»

Pour contrer la pénurie de logements

Le projet de la rue Sévigny s’inscrit dans le cadre de la Corvée Habitation 2018-2022, élaborée par la Corporation de développement industriel, avec la Ville, dans le but de favoriser la construction de nouvelles unités d’habitation à Val-d’Or. «Cette stratégie vise à contrer la pénurie de logements qui sévit actuellement sur le territoire, rappelle Jean-Yves Poitras.

«On travaille sur un autre projet de petites maisons dans le prolongement de la rue Louise-Lemay (19 unités) et sur du locatif sur la rue Giguère (quatre immeubles de 16 logements), indique-t-il. Nous croyons que c’est un projet générateur qui aura un effet domino et qui aidera à atteindre l’objectif de 900 à 1200 nouvelles portes à Val-d’Or à moyen et à long terme.»

«Des employés et des oreillers!»

Le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, signale qu’avec la pénurie de main-d’œuvre et un taux d’inoccupation des logements d’à peine 1%, sa ville fait face à un double défi. «Des employés et des oreillers!, lance-t-il en invitant les investisseurs privés à emboîter le pas au projet de la Corporation de développement industriel et de la Ville.

«Ce projet est complémentaire au secteur privé et non pour lui faire concurrence. Mais au rythme où ça construit présentement (124 nouvelles unités en 2017 et en 2018), on risque de traîner notre déficit encore longtemps, fait remarquer M. Corbeil.

«Dans la deuxième moitié des années 1980, il se construisait à Val-d’Or 365 nouveaux logements par année. Je comprends donc mal la frilosité des investisseurs dans un contexte de forte demande et de bas taux d’intérêt. Nous avons besoin de l’implication du secteur privé pour répondre aux besoins de logements», clame le maire.

Commentaires

31 janvier 2019

kevin thomas

une vrai joke 250 000 pour une mini maison

31 janvier 2019

Sandor mendi

Jen voudrais une

31 janvier 2019

Mélanie Roberge

Êtes-vous devenu fou à Val-d'Or avec le prix des maisons? Extrait du "publireportage": " (...) ces petites maisons de la nouvelle rue Sévigny auront une superficie variant de 896 à 1024 pieds carrés, soit l’équivalent de logements 4 et demi et 5 et demi. Les prix de vente devraient osciller entre 250 000 et 270 000 $."

31 janvier 2019

Joel Limoges

J'ai encore bien de la misere a comprendre les gens qui sont fier d'etre Québecois haha, sa aucun sens se faire $*@&?É a gauche et a droite comme ca!

31 janvier 2019

Marie St-Germain

C'est un beau projet qui aidera les aînés et les jeunes couples. Bravo et voyons comment cela ira avec le temps.

31 janvier 2019

Cécile Sylvestre

Beaucoup trop chère pour une petite maison..!!

31 janvier 2019

Gars Tanné

Dire que cette gang-là est fière de vendre des mini-maisons à des maxi-prix. Aweillez les pouéssons, crachez l'cash. Aussi bin trouver un terrain pas cher et se bâtir soi-même une vraie maison pour moins cher. Arrêtez de prendre les citoyens pour des épais.

31 janvier 2019

Nathalie Fortin

Moi j en habite une depuis juillet 2018 et c est super! 5 minutes l aspirateur est passée plus de temps pour faire autre chose ,et pour la personne qui trouve ça cher ,et bien vérifie le prix des matériaux et ont s en reparleras! Et en passant c est la mini qui dans le citoyens en ligne .

31 janvier 2019

James

Super de beau projet mais c'est le prix d'une maison standard. Si le prix est proportionnel au projet je que ça conférait pas mal plus Moi le 1er

1 fvrier 2019

Garrach M.

La punirie des services de garde (garderie) est bcp plus interessante je pense. Le monde souffre.

3 fvrier 2019

Fille Décourager

Ça l'aurait été plus intelligent construire deux bloc appartement étant donné la pénurie de logements et pas les loué a des prix de fou! Monté les taxes pis remplissez les vos poches!!!

5 fvrier 2019

Danielle C

Nathalie Fortin je viens juste de m'acheter une maison a Val-d'Or. Elle est immense et en plus j'ai un appartement au sous-sol que je loue pour arrondir les fins de mois. Je l'ai payé 279 000$. La maison que j'ai vendu nous avons eu 190 000$ pour ce qu'on pourrait appeler une mini-maison mais qui était sur le bord du lac. Ces prix la sont complètement ridicules et je ne comprends pas comment ils peuvent être fiers.

7 fvrier 2019

Yann

Et à quelle moment une famille qui a un revenu moyen n'excédant pas plus de 130 000$ peux se payer une maison de 250 000/270 000$ complètement ridicule... Pourquoi ne pas construire des blocs appartement pour les familles avec c.p.e ou une garderie intégrée de quoi aidé une société réellement il y a un très gros manques de loyer

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média