Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

04 février 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Amos investit dans la revitalisation commerciale

Piscines Spas Nicol Revitalisation

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La rénovation de la façade du bâtiment abritant le commerce Piscines et spas Nicol a bénéficié du programme de revitalisation de la Ville d’Amos.

MUNICIPAL. Pour une 10e année, la Ville d’Amos reconduit son programme de revitalisation des bâtiments et enseignes dans certains secteurs commerciaux.

Le conseil municipal a adopté une résolution en ce sens lors de sa séance du 21 janvier. Comme par les années passées, une somme de 50 000 $ a été allouée au programme.

Sa popularité a toutefois fait en sorte que ce montant a été doublé en cours d’année chaque fois pour répondre à la demande.

Le programme s’applique dans six secteurs commerciaux. Il vise à améliorer l’aspect extérieur des bâtiments et permet aussi de rajeunir les enseignes commerciales.

Publicité

Défiler pour continuer

Le comité d’analyse est formé de la directrice du Service de l’urbanisme de la Ville, de deux conseillers municipaux, de deux membres du comité consultatif d’urbanisme et d’un représentant désigné par la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi.

780 000 $ en 9 ans

Depuis 2010, ce sont près de 780 000 $ qui ont été investis par la Ville d’Amos dans ce programme afin d’encourager les propriétaires à passer à l’action.

En 2018, il a permis la rénovation de six bâtiments et le changement de trois enseignes. Parmi les édifices commerciaux revampés au cours de la dernière année avec l’aide du programme, on retrouve ceux de Thibault Chrysler Amos, de Piscines et spas Nicol et de l’ancien Amos Fleuriste (Martel Construction).

 

Un programme voit le jour à Matagami

La Ville de Matagami, via son Service de développement économique, et la SADC de Matagami ont mis sur pied un programme de revitalisation des façades commerciales. Outre des améliorations à l’aspect extérieur des bâtiments et de l’affichage, le programme soutient aussi les initiatives d’embellissement général. Les deux organisations injecteront chacune 35 000 $ dans le programme. La part de la SADC provient d’un fonds qu’elle gère, constitué de la totalité du solde des capitaux de la SOLIDE de Matagami à la suite de sa dissolution. La Ville précise que sa participation financière maximale au programme est de 35 000 $ et qu’elle n’est pas récurrente.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média