Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 février 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

La Ligue d’improvisation de Val-d’Or met fin à ses activités

Ligue improvisation Val-d'Or

©Gracieuseté

Le manque de joueurs est l’un des facteurs majeurs qui cause la fermeture de la Ligue d’improvisation de Val-d’Or (LIV).

En raison d’un manque de joueurs, la Ligue d’improvisation de Val-d’Or (LIV) a annoncé l’arrêt de ses activités, le 1er février dernier.

La LIV met ainsi fin à sa saison 2018-2019 un mois plus tôt que prévu, pour diverses raisons, dont un manque de joueurs. Dans ce contexte, les responsables de la ligue ont aussi pris la décision de mettre fin à ses activités, après 16 ans d’existence. 

«Depuis quelques années, la LIV a de la difficulté à recruter des joueurs et des administrateurs. La relève se fait rare et les anciens sont essoufflés, indique-t-on dans un communiqué. Cette saison, la LIV a perdu plus de la moitié de ses joueurs en cours de route.» 

«On a de la misère à former deux équipes de trois joueurs, ajoute l’un des responsables de la LIV, Victor-Hugo Saint-Germain. Idéalement, il faudrait avoir de 10 à 15 joueurs assidus qui viendraient aux pratiques et aux matchs.» 

Toutefois, ce n’est pas par manque d’intérêt du public que la Ligue doit cesser ses activités. 

«On a environ de 30 à 50 spectateurs par match, indique M. Saint-Germain. C’est sûr que dans nos meilleures années, on avait 100 personnes et plus par soirée. Ça a baissé, mais ce n’est pas ça qui nous oblige à arrêter, car en réalité, il y a encore du monde qui vient nous voir.» 

Relève 

Rappelons que c’est le Conseil territorial jeunesse (CTJ) qui était l'organisme hôte de la ligue d'improvisation. Le CTJ, en plus de s’occuper de la gestion financière de la LIV, avait la responsabilité de trouver un local, un responsable pour la musique et l'animation, ainsi que des bénévoles pour accueillir les spectateurs et s’occuper de la billetterie. L’organisme met ainsi fin à son entente avec la Ligue. 

«C’est beaucoup de gestion et de responsabilité, admet M. Saint-Germain. J’aimerais ça que des gens reprennent la ligue pour que je puisse simplement aller m’asseoir et assister aux matchs.» 

La LIV aimerait donner l’ensemble de son matériel, comprenant documents et procédures, à un groupe ou un organisme qui désirerait reprendre le flambeau et perpétuer l’existence d’une ligue d’improvisation à Val-d’Or. Les personnes intéressées peuvent communiquer avec la LIV via Facebook. «Des jeunes nous ont déjà écrit après l’annonce de notre fermeture, confie Victor-Hugo Saint-Germain. C’est certain que nous sommes prêts à les aider à ramener la Ligue.» 

Derniers matchs 

Avant de tirer leurs révérences, les joueurs de la LIV joueront deux derniers matchs d’improvisation, soit le 14 et le 28 février à 19h30, à l’Atrium de l’UQAT.  

«Le dernier match sera gratuit afin de permettre aux amateurs d’improvisation de venir encourager les joueurs de la LIV pour une dernière fois jusqu’à ce qu’elle reprenne vie entre les mains d’un nouvel organisme», précise-t-on dans ce même communiqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média