Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

05 février 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Première historique pour les Anishinabeg

Neuf communautés du Québec et deux de l’Ontario se réuniront à Val-d’Or pour se réapproprier leurs droits

Verna Polson

©Gracieuseté - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La Grande cheffe Verna Polson considère que la Nation algonquine est une force unie et puissante.

Pour une première fois, des représentants de deux communautés Anishinabeg de l’Ontario et neuf du Québec s’assoiront à la même table pour discuter de grands enjeux liés à leurs nations. Ils participeront à un forum de deux jours à Val-d’Or.

«La Nation algonquine est une force puissante et unie capable de réaliser de grandes choses, a rappelé la Grande cheffe Verna Polson. Nous affirmons nos droits de reprendre le contrôle de nos terres et de nos ressources et de recevoir notre juste part des revenus générés par les ressources naturelles extraites de notre territoire traditionnel.»

Pour la Grande cheffe Polson, il ne fait aucun doute que les communautés concernées sont exclues depuis trop longtemps de la richesse de l’exploitation de leurs terres et de leurs ressources. «L'autodétermination de notre nation est essentielle, et nous continuerons à faire valoir nos droits en matière d'utilisation des terres et de gestion des ressources sur notre territoire, que nous n’avons jamais cédé», a-t-elle poursuivi.

Le forum se tiendra à l’Hôtel Forestel de Val-d’Or les 14 et 15 février. Les communautés Abitibiwinni, Barriere Lake, Kebaowek, Kitcisakik, Kitigan Zibi, Lac-Simon, Long Point, Timiskaming et Wolf Lake y participeront, de même que celles de Wahgoshig et Pikwakanagan en Ontario. Au terme de ces échanges, un bilan des constats et des actions à entreprendre sera rendu public.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média