Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 février 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Des jeunes entrepreneurs en mode apprentissage à «Être + qu’un Y»

Etre+Y

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Les membres du comité Jeunesse de la Chambre de commerce de Val-d’Or: Cindy Picard, Danika Fontaine, Alexandre Audet, Valérie Gourde, Jean-Philippe Allard et Corinne Larose. Absents de la photo: François Dubreuil et Jérémi Fournier.

C’est en train de devenir une tradition. Plus de 90 jeunes entrepreneurs étaient en mode formation, échange et apprentissage, mercredi au Forestel de Val-d’Or, lors de la 4e édition de l’activité «Être + qu’un Y».

Organisée par le comité Jeunesse de la Chambre de commerce de Val-d’Or (CCVD), cette journée annuelle offre aux jeunes membres de la communauté d’affaires de la Vallée-de-l’Or la possibilité de suivre divers ateliers de formation pour les aider dans leur travail et leur développement, tout en leur permettant de se rencontrer.

Cette année, les quatre thématiques à l’honneur étaient les mesures disciplinaires, les pièges à éviter pour une bonne gestion financière, les façons de maximiser sa visibilité sur le réseau social LinkedIn ainsi que les programmes et subventions disponibles pour les entrepreneurs.

«Nous changeons de thèmes spécifiques pour varier l’audience d’une année à l’autre, indique Valérie Gourde, 2e vice-présidente de la CCVD et administratrice responsable du comité Jeunesse.

«Avec cette activité, on donne des outils concrets aux jeunes gens d’affaires de la génération Y, qui n’ont pas nécessairement l’intérêt ou le temps de suivre des cours magistraux de 8 heures par jour», souligne-t-elle.

Un besoin

Mme Gourde fait remarquer que les participants à la journée «Être + qu’un Y» proviennent de tous les horizons, que ce soit du domaine manufacturier, de la construction, de la restauration ou du milieu professionnel, entre autres exemples. «Ça donne un bon équilibre, signale-t-elle.

«Les groupes n’étant pas très gros dans les ateliers, les participants ont l’occasion de poser des questions, de faire du réseautage, d’échanger sur leurs réalités et de partager leurs connaissances. Même après quatre ans, nous réalisons que l’activité est toujours aussi pertinente et qu’elle répond à un besoin», affirme Valérie Gourde.

En baladodiffusion

Suivant la mode, l’événement s’est conclu sur une note humoristique avec l’enregistrement d’un épisode spécial de la baladodiffusion «Quand pensez-vous?», épisode animé par Geneviève Béland, Paul-Antoine Martel et Francis Murphy, accompagnés de quelques invités du monde des affaires.

«C’est une façon de mettre en valeur nos entrepreneurs en faisant contraster deux mondes (ceux de la culture et des affaires) avec de franches discussions», mentionne Mme Gourde.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média