Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 février 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Quand la peinture ravive une amitié

Artiste Peinture Exposition Culture Val-d'Or 2019

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Mario Thibodeau et Liliane Savard exposent ensemble pour la première fois à la salle des Insolents.

L’art aura véritablement permis à Liliane Savard et Mario Thibodeau, deux amis d’enfance, de se retrouver après plusieurs années et d’unir leur talent afin de créer une exposition commune à la salle des Insolents du Centre culturel de Val-d’Or, à partir du 7 février prochain.

«Je ne veux pas exposer avec n’importe qui, lance Mario Thibodeau. Lorsque j’ai vu les œuvres de Liliane, en mai 2017, j’ai tout de suite été épaté par son talent, même si nous avons des goûts bien différents.» 

Tous deux originaires de La Motte, le duo s’était perdu de vue au cours des dernières années. C’est l’exposition finale d’un cours de peinture de Mme Savard qui a permis la réunion des deux amis. 

«On s’est revus ce jour-là et, pas longtemps après, nous sommes allés déjeuner quelques fois pour finalement élaborer le projet d’une exposition commune», raconte Liliane Savard.

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Il s’agit de la première exposition de Liliane Savard.

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Mario Thibodeau s’inspire des paysages québécois pour ses toiles.

Qui se ressemble s’assemble 

Même si les deux artistes sont animés par des sujets assez différents, Liliane Savard peint des objets et des portraits tandis que Mario Thibodeau donne vie à des paysages, le duo se complète étonnamment bien. 

«On apprend beaucoup de l’autre et on se donne de l’inspiration entre nous, croit M. Thibodeau. Liliane m’impression, car moi, les portraits, ce n’est pas ma tasse de thé.» 

«Il m’a donné envie de réessayer de peindre des paysages, ajoute pour sa part Mme Savard. Le hasard nous a réunis et maintenant on se donne envie de relever de nouveaux défis.» 

Au total, pour l’exposition, une trentaine d’œuvres ont été accrochées sur les murs de la salle des Insolents et y resteront pendant trois mois. 

Un vernissage en compagnie des artistes se tiendra le 7 février sous une formule 5 à 7.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média