Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

12 février 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

L’ex-maire et candidat conservateur Mario Provencher se questionne sur le «timing» de la mission à Ottawa

Les élus ont donné un appui de taille, selon Christine Moore

Ottawa parlement

©Saffron Blaze/www.mackenzie.co

Pour Mario Provencher et Christine Moore, c’est une bonne idée d’aller s’adresser directement aux élus d’Ottawa pour défendre les enjeux régionaux.

Mario Provencher, ex-maire de Rouyn-Noranda et candidat du Parti conservateur du Canada aux prochaines élections fédérales, a vu d’un bon œil la mission politique à Ottawa du 5 février. Il s’interroge cependant sur le moment choisi pour celle-ci.

«Je dis bravo à la Conférence des préfets et aux organismes qui ont participé pour aller parler des besoins de la région, parce que malheureusement, l’écoute de la part du Parti libéral n’était pas nécessairement là quand j’étais maire. Donc, je suis heureux qu’ils soient allés expliquer nos besoins en téléphonie, Internet et tout le reste», a-t-il déclaré. 

M. Provencher a suggéré que ce genre d’activité soit répété régulièrement, «minimalement aux 18 mois ou aux deux ans». 

Année électorale 

Il s’est cependant questionné sur la date de la mission. « Ce qui fait drôle, c’est que ça arrive neuf mois avant la période électorale. Les gens arrivent là et puis – oups – un cadeau qui sort. Je suis bien content de ce cadeau pour Rouyn-Noranda, mais ça fait bizarre», a-t-il laissé tomber. 

La mission a été pilotée par Claude Thibault, qui a été candidate libérale aux dernières élections fédérales avant de travailler au sein du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique. Elle n’a pas encore annoncé sa candidature à l’investiture libérale en vue des prochaines élections.  

Et tombent les millions 

Lors de la visite des élus et représentants des organismes à Ottawa, le 5 février, le ministre des Transports, Marc Garneau, a annoncé une subvention de 11 M $ pour la piste de l’aéroport de Rouyn-Noranda et il a renvoyé NAV Canada refaire ses devoirs à propos du service de nuit. 

«Généralement, je suis convaincu que ç’a été une belle expérience. Ils ont rencontré des gens de tous les partis, des libéraux, des conservateurs et du NPD, et je pense que c’est important d’avoir ce genre de contacts», a mentionné Mario Provencher. 

Chrisine Moore abonde dans le même sens 

La députée néodémocrate d’Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, considère aussi que la mission était une bonne chose dans son ensemble. 

«Ç’a permis d’ajouter du poids à ce que je revendique. J’ai notamment porté les dossiers de NAV Canada et de l’immigration. Malgré l’appui de mon parti, je me bats un peu toute seule contre la machine gouvernementale pour essayer de faire comprendre les enjeux, mais là, quand il y a 40 élus et représentants qui s’ajoutent à ma voix, ça ajoute beaucoup de force à ce que j’essaie de faire comprendre au gouvernement», a-t-elle confié. 

Christine Moore au parlement

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média