Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

12 février 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Forestiers pee-wee AAA en aventure à Lake Placid

Forestiers Pee-Wee AAA - Félix Lunam

©gracieuseté - Marc Désilets

Les Forestiers pee-wee AAA se rendront à Lake Placid pour jouer un tournoi en remplacement de celui de Québec.

HOCKEY MINEUR - À défaut de pouvoir participer au Tournoi international pee-wee de Québec, les Forestiers AAA ont trouvé une solution de rechange en s’inscrivant à un tournoi de même calibre à Lake Placid dans l’état de New York, à la mi-mars.

En accord avec les parents qui devront débourser un léger montant supplémentaire, la structure régionale se rendra dans la ville du Miracle on Ice pour se frotter à des équipes américaines et visiter les installations des Jeux olympiques de 1980.

L’organisation avait regardé d’autres avenues possibles en Ontario, dans l’Ouest canadien et même jusqu’en Finlande. Au final, l’événement new-yorkais a eu le dessus puisque les coûts attachés n’étaient pas exagérés et la disponibilité concordait avec les Forestiers.

Pour l’entraîneur de l’équipe, Steve Marquis, le léger goût de l’inconnu rendra l’expérience encore plus mémorable.

«On ne connait pas trop le calibre. Est-ce que le pee-wee AAA américain est du même calibre que le nôtre ou il y a une différence? On sait que des équipes québécoises ont déjà participé dernièrement et ont bien performé», a-t-il mentionné.

En plus de Lake Placid, les Forestiers se dirigeront sur la Rive-Sud de Québec pour prendre part au Tournoi international pee-wee B.S.R de Lévis, la semaine prochaine.

Incompréhension

Marquis a toujours de la difficulté à expliquer la décision des organisateurs du tournoi de la Vieille Capitale de retirer la candidature de son groupe pour la 60e édition qui débutera le 13 février.

De plus, il croit que les règles et les conditions changent selon l’humeur des gens en place.

«La procédure pour accueillir des équipes du Québec a changé. Certains vont dire que le tournoi a exclu les équipes en région ou celles en bas de classement. Il y a bien des rumeurs là-dessus et Patrick Dom (un des administrateurs) s’est empressé de les nier, mais ça ressemble à cela», a fait savoir le pilote de l’équipe amossoise, qui avait fait les démarches pour que les Forestiers soient associés avec une équipe junior afin de participer à la compétition.

L’expérience contre la victoire

De l’aveu même de Steve Marquis, il souhaite que ses joueurs vivent une belle expérience plutôt que de gagner absolument. D’année en année, la structure régionale doit faire des pieds et des mains pour rivaliser avec les autres équipes de sa ligue.

«Les meilleurs joueurs au niveau régional ne sont pas toujours présents parce que certains parents hésitent à envoyer leurs enfants en pension quelques jours par semaine, ce qui est compréhensible. En même temps, ça nous limite dans le potentiel d’équipe», a précisé Steve Marquis.

«Je veux que les jeunes aient du plaisir et qu’ils continuent à jouer l’an prochain ainsi que de croire à la structure. On vise des aventures, le dépassement, l’engagement, la discipline, l’attitude et le comportement. On établit le tout autour de cela tout en essayant d’apprendre à être un meilleur hockeyeur et une meilleure personne», a ajouté l’entraîneur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média