Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

12 février 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Une pause pour le Supercross de Malartic?

Supercross Malartic

©archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le Supercross de Malartic ne reviendra pas à l’été 2019.

MOTOCROSS - Deux jours après avoir annoncé que le Supercross de Malartic ne revenait pas en 2019, les promoteurs comptent prendre cette année sabbatique pour s’entendre avec la fédération internationale et revenir en force avec un événement d’envergure.

Présenté au Stade Osisko, ce rassemblement populaire qui se déroule chaque saison estivale depuis 2014 doit composer avec des problèmes pour attirer des coureurs internationaux, qui composent plus de la moitié des concurrents dans les niveaux professionnels. 

«Le problème qu’on a avec la fédération qui faisait affaire avec nous pour amener ces coureurs est qu’elle a mis des courses en même temps que nos petites, au Québec. On n’est plus capable de les avoir, vu que plein de petits circuits les ont tous ramassés. On a des bons coureurs dans la région, mais on n’est pas capable de faire un événement d’envergure avec ce qu’il reste», a affirmé le promoteur Éric Gobeil. 

Ce dernier a tenu à préciser qu’aucune raison financière n’a motivé cette pause et que les spectateurs, ainsi que la Ville de Malartic, ont toujours été présents pour le Supercross. Des négociations entre les différentes parties auront lieu pour trouver un terrain d’entente. 

Du côté du municipal, la nouvelle a été accueillie avec tristesse puisque des amateurs de partout dans la région convergeaient dans la municipalité pour voir les prouesses des meilleurs compétiteurs de la discipline. 

«C’est décevant parce qu’il y avait une effervescence et les promoteurs faisaient leurs frais avec cela. Bien sûr, c’est beaucoup de travail et d’organisation pour mettre en place un événement de la sorte», a fait savoir le maire de Malartic, Martin Ferron. 

Objectif 2020 

Même si le Supercross prend une pause pour cette année, il n’est pas impossible qu’un retour en 2020 soit envisagé si les pourparlers avancent bien.  

«Si l’on peut s’entendre, il y a de bonnes probabilités que le tout revienne l’an prochain, mais on ne connait pas l’avenir pour le moment. Quand on regarde les courses de Saint-Antonin ou de Montmagny, elles n’existent plus. Ça ne veut pas dire qu’elles ne reviendront pas, mais on n’est pas capable d’avoir des gens pour faire les épreuves», a déclaré M. Gobeil. 

En attendant un possible retour, Malartic ne ferme pas l’idée de mettre en place une nouvelle idée pour attirer les amateurs de courses cet été. 

«On travaille sur un autre beau projet qui ne va pas être dans le même style, mais qui va attirer ce genre de spectateurs. Si ce n’est pas avec les motos, ce sera autre chose parce qu’on ne veut pas perdre cette clientèle», a laissé tomber brièvement le maire Ferron. 

Cette activité, qui est encore au stade de discussion, pourrait même s’ajouter aux festivités du Supercross advenant son retour au Stade Osisko. 

«Ça fera une activité supplémentaire au niveau touristique et économique. On n’abandonne pas un projet de la sorte. On verra bien parce que le Supercross se déroule le vendredi soir et le samedi dans la journée. Ce serait peut-être dans une autre fin de semaine ou période de l’année. Le but est d’utiliser la bâtisse le plus possible et d’avoir de la variété durant l’été», a ajouté le premier magistrat.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média