Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

26 février 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Amos construira une passerelle pour la Route verte

Pont fer Amos

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le tracé longera la rivière Harricana derrière Forex pour ensuite passer sous le pont de fer et continuer vers le pont Desmarais au centre-ville.

MUNICIPAL. Sur la table à dessin depuis plus d’une décennie, le projet de la Route verte sur le territoire d’Amos pourrait bien connaître son dénouement cet été. La Ville vient d’octroyer le contrat pour la construction d’une passerelle à cette fin.

La Route verte permet de relier à vélo les grandes villes de la région et du Québec. «On a obtenu une subvention il y a déjà plusieurs années pour compléter le tracé sur notre territoire. L’objectif est de relier Amos avec La Sarre (route 111) et Pikogan/Saint-Félix-de-Dalquier (route 109). Le projet a été souvent reporté parce qu’on ne trouvait pas un plan de match facile à réaliser et à peu de frais», rappelle le maire Sébastien D’Astous.

Décloisonner Bellevue/BelleVie

Les premières versions du projet faisaient notamment passer la voie cyclable sur la 6e Rue Ouest, mais il devenait très difficile de le faire de façon sécuritaire. Depuis quelques années, la Ville travaille plutôt sur un projet permettant de décloisonner du même coup les résidents du secteur des domaines Bellevue et BelleVie.

«Ça va nous permettre de boucler notre réseau de voies cyclables» - Sébastien D’Astous

«Le tracé passerait dans le futur carrefour giratoire devant le Canadian Tire vers la rue des Métiers dans le parc industriel, pour ensuite longer la cour à bois de Forex et passer derrière l’usine, le long de la rivière. La voie poursuivrait sous le pont de fer pour rejoindre le pont au centre-ville. Les gens pourraient alors tourner sur la 1re Avenue pour aller vers la route 111 ou continuer sur la rue de l’Harricana pour rejoindre la passerelle Ulrick-Chérubin ou continuer vers la 109», explique Sébastien D’Astous.

Une passerelle

C’est au bout de la rue des Métiers que le tracé rencontre un crique. «On a d’abord évalué la possibilité d’installer des ponceaux, mais ça venait créer un dénivelé important et on ne voulait pas vraiment aller jouer dans l’environnement du cours d’eau. La solution qu’on a trouvée, c’est une passerelle d’une vingtaine de mètres. Il s’agit d’une structure en métal avec une passerelle en bois. Ce sera plus sécuritaire et plus intéressant au niveau esthétique», fait valoir le maire D’Astous.

Le conseil municipal est donc allé en appel d’offres et a octroyé, le 18 février, le contrat pour les plans et devis ainsi que la construction d’une passerelle d’une vingtaine de mètres à Construction Audet & Knight. L’entrepreneur, qui a aussi réalisé la passerelle Ulrick-Chérubin, a présenté la seule soumission conforme au coût de 224 581 $, excluant les taxes applicables. C’est près de la moitié du coût total du projet de la Route verte, estimé entre 450 000 et 500 000 $. La Ville bénéficie d’une subvention de près de 130 000 $.

«Ça cadre dans le budget qu’on s’est fixé pour le projet. C’était prévu à notre programme triennal des dépenses en immobilisations. L’objectif, c’est d’en faire un maximum et, si possible, de terminer le projet cet été», a précisé Sébastien D’Astous.

Commentaires

2 mars 2019

Raymonde Bisson

Je suppose que ce sera beau mais est ce que ceci va amener des touristes a Amos et être rentable?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média