Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 mars 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

L’aventure universitaire attend Tessier et Boivin

Ils porteront les couleurs des Patriotes de l’UQTR

Foreurs Val-d'Or - Félix Boivin Julien Tessier

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Félix Boivin (à gauche) et Julien Tessier (à droite) auront la chance de poursuivre leur parcours ensemble avec les Patriotes de l’UQTR.

HOCKEY - Coéquipiers depuis quelques mois chez les Foreurs, Julien Tessier et Félix Boivin poursuivront leur carrière au niveau universitaire alors que les deux joueurs de 20 ans se sont commis avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières pour la saison prochaine.

Meilleur pointeur de l’équipe cette année, Tessier avait également reçu de l’intérêt de la part de l’Université de Moncton pour porter le chandail des Aigles Bleus. 

Même s’il avait déjà joué à Moncton pour les Wildcats et qu’il connaissait la région, le joueur de centre a décidé de rester proche de la maison alors qu’il sera à environ 45 minutes de sa ville natale, Saint-Marc-des-Carrières. 

«Mon idée principale était d’aller à Moncton, mais plus je cheminais, plus ça devenait clair dans ma tête que Trois-Rivières était la meilleure option. J’ai parlé vendredi dernier à l’entraîneur-chef Marc-Étienne Hubert et il n’y avait plus de doute que c’est là que j’allais me commettre», a avoué Tessier. 

De son côté, Boivin a pris sa décision il y a près d’un mois alors que les Redmen de l’Univeristé McGill tentaient également de l’attirer dans leurs rangs. En plus d’être plus proche de Québec, sa ville d’origine, le défenseur aura la chance de retrouver un compagnon familier dans les rangs des Patriotes. 

«Mon frère Christophe évolue aussi là-bas et c’est un bon plan pour la suite de ma carrière junior. Il y a d’autres programmes qui m’ont approché, mais mon premier choix était vraiment l’UQTR parce que mon frère est déjà là-bas et ce n’est pas trop loin de la maison», a fait valoir Félix Boivin. 

Programme relevé 

En plus des raisons personnelles et familiales, les deux hockeyeurs ont été séduits par le programme trifluvien, qui est un des meilleurs de la province et qui ne manque pas d’ambition dans les prochaines années. 

«Ils (les Patriotes de l’UQTR) ont fait leurs preuves avec les années comme programme de développement. Quand tu as fini avec eux, tu peux bien te placer comme joueur professionnel, soit en Amérique du Nord ou en Europe», a déclaré Julien Tessier. 

Sans compter le projet du nouveau Colisée de Trois-Rivières qui devrait ouvrir ses portes d’ici la fin de l’année 2019. «C’est vraiment gros ce qui est en train de se faire là-bas. L’équipe amène souvent d’excellents joueurs avec une belle chimie. Les Patriotes parlent d’amener le Championnat canadien. Je suis vraiment content», a pour sa part ajouté Boivin. 

Dossier de réglé 

En plus d’être heureux de voir deux de ses protégés continuer leur chemin, l’entraîneur-chef des Foreurs, Pascal Rhéaume, se dit satisfait de voir que ce dossier soit réglé. Surtout que son équipe entreprend mercredi son dernier voyage de la saison à Charlottetown avant de disputer un programme double à Rimouski ce week-end, pour finir le tout à Rouyn-Noranda la semaine prochaine. 

«C’est plaisant pour eux. On ne sait jamais ce qui peut se passer après une carrière junior. Au Québec, c’est assez difficile de jouer au niveau universitaire quand tu n’as pas joué dans la LHJMQ. Ils ont eu des bonnes saisons ici et les Patriotes sont une très bonne organisation, a souligné l’instructeur. 

«C’est un peu comme quelqu’un qui sort du Midget AAA. On se demande toujours si on va jouer dans la LHJMQ, le Junior AAA ou au collégial. C’est une affaire de réglée pour eux et tant mieux s’ils peuvent se concentrer à fond avec nous», a renchéri Pascal Rhéaume. 

Jérémy Michel candidat au Marcel-Robert 

La LHJMQ a dévoilé mardi les 18 finalistes (un par équipe) pour l’obtention du trophée Marcel-Robert, remis à l’athlète-étudiant de l’année. L’attaquant de 17 ans Jérémy Michel est le candidat des Foreurs et tentera de se classer parmi les trois finalistes, qui seront annoncés prochainement. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média