Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

07 mars 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Deux hockeyeuses de Val-d'Or au Championnat national

Annie Germain Marie-Pier Dubé - Carabins Montréal

©gracieuseté - James Hajjar

Annie Germain (#15) et Marie-Pier Dubé (#17) ont vaincu les Martlets de McGill en finale québécoise avec les Carabins de Montréal.

HOCKEY UNIVERSITAIRE - Avec leur victoire en finale provinciale contre l’Université McGill, les attaquantes valdoriennes Marie-Pier Dubé et Annie Germain prendront part, avec les Carabins de l’Université de Montréal, à un deuxième championnat canadien consécutif en hockey féminin, qui se tiendra du 14 au 18 mars à Charlottetown. 

Ces dernières voudront venger la cinquième place obtenue par leur équipe lors du rendez-vous national de 2018. 

Dubé a vécu toute une gamme d’émotions durant la série finale québécoise alors qu’elle a marqué deux buts, dont celui de la victoire en deuxième période de prolongation lors du premier duel contre les Martlets. 

«Ç’a été une grosse série forte en émotions contre un de nos rivaux. J’ai peu de mots pour vraiment exprimer mes sentiments par rapport à tout cela», a avoué Marie-Pier Dubé, qui a été nommée athlète de la semaine par le RSEQ. 

Quant à Annie Germain, elle a dû prendre son mal en patience pendant une bonne partie des séries éliminatoires puisqu’elle était incommodée par une vilaine blessure au dos. 

Néanmoins, celle qui été nommée sur la deuxième équipe d’étoiles de la ligue a pu revenir juste à temps pour le match de la consécration et brandir la bannière de championnes sur la patinoire adverse. 

Marie-Pier Dubé - Carabins Montréal

©Photo: gracieuseté - François Ozan

Marie-Pier Dubé a joué les héroïnes en donnant la victoire à son équipe en deuxième prolongation lors du premier match de la finale québécoise.

«Quand j’étais dans les estrades, je me sentais quelque peu impuissante, surtout lors de la prolongation contre McGill. J’avais le goût de mettre mon équipement et être avec mon équipe, mais tout ce que je pouvais faire, c’était d’être positive et donner de l’énergie à mon équipe», a raconté Annie Germain. 

Aucune erreur possible 

Maintenant parmi les huit équipes au championnat national, les Carabins étaient toujours en attente de connaître leur premier adversaire dans ce tournoi qui n’a pratiquement aucune marge de manœuvre. 

«On est assurées de jouer au moins deux matchs, mais il ne faut pas perdre le premier. Sinon, on jouera une rencontre de classement, mais on ne pourra faire mieux que la cinquième place comme l’an dernier», a précisé Marie-Pier Dubé. 

En plus de l’Université de Montréal et McGill, celles de Toronto, Guelph, du Manitoba, de l’Alberta et de l’Île-du-Prince-Édouard (équipe hôte) s’affronteront au championnat canadien. La huitième place disponible se décidera ce vendredi entre les universités St.Thomas et St.Francis Xavier. 

Une satisfaction collective 

En plus de vivre une expérience sur la scène canadienne, Dubé et Germain, qui disputent toutes deux leur troisième année universitaire, contiennent à peine leur joie de vivre le tout côte à côte. Amies et coéquipières de longue date, les deux Abitibiennes se font un devoir de bien représenter le hockey féminin de la région. 

«C’est vraiment une fierté de gagner le championnat ensemble, a lancé Annie Germain. On s’entraîne et on joue ensemble depuis longtemps. Ç’a toujours été plus difficile pour le hockey féminin dans la région parce que c’était moins développé, donc voir deux filles de Val-d’Or être rendues là, c’est vraiment plaisant.» 

«C’est rare que ça arrive, a ajouté Marie-Pier Dubé. Annie est une bonne amie et être avec elle rend l’expérience encore meilleure. On va avoir une grosse préparation afin de commencer en force.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média