Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

08 mars 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Nathalie Rivard, celle dont les mots guérissaient les gens

Nathalie Rivard

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Nathalie Rivard est psychothérapeute à Val-d’Or depuis 25 ans.

Depuis maintenant 25 ans, la psychothérapeute Nathalie Rivard voue sa vie à soutenir, aider et guérir les Abitibiens, que ce soit par le biais de séances privées, de conférences ou de séminaires, comme son tout nouveau projet la Retraite pour elle, qui se tiendra les 15,16 et 17 mars prochains.

Après s’être spécialisée dans le traitement des chocs posttraumatiques, Nathalie Rivard entend bien désormais s’attarder à s’occuper des femmes, qui, selon elle, sont victimes du poids que la société déverse sur leurs épaules. 

«J’ai toujours l’envie d’aller plus loin dans mon domaine et d’explorer tous les horizons, indique la psychothérapeute dont la clinique privée est située à Val-d’Or. J’ai maintenant une fascination pour la femme d’aujourd’hui, car elle se dépasse: elle a une carrière, des enfants et bien des tâches ou des aspirations qu’elle n’avait pas avant.» 

L’idée d’un séminaire réunissant plusieurs femmes de tous les âges pour se recentrer sur elles-mêmes est née d’un rêve avec une amie de longue date, Véronique Breton, qui est massothérapeute. 

Publicité

Défiler pour continuer

«On se connait depuis bien longtemps et nous avons toujours voulu faire un projet ensemble, raconte Nathalie Rivard. On s’est lancé dans la Retraite pour elle sans vraiment avoir d’espérances ou vouloir faire de l’argent.» 

Durant un week-end complet, 35 femmes se réuniront ainsi à l’Auberge Harricana pour se recentrer. 

«Beaucoup de femmes ne prennent pas de temps pour elles, croit Nathalie Rivard. Cette fin de semaine sera une occasion pour les participantes de prendre une pause de toutes les tâches et les devoirs qu’elles ont.» 

Se choisir 

Ainsi, par le biais de discussions, d’ateliers ou encore de cours de yoga menés par Nathalie Rivard, Véronique Breton et Carol-Ann Julien, ces activités permettront aux femmes de prendre un temps de repos pour elles. 

«On veut qu’elles se choisissent pour une fois, car bien des femmes sont épuisées à cause de la charge qu’elles ont quotidiennement, souligne Nathalie Rivard. On ne va pas passer la fin de semaine à gratter nos bobos et faire sortir le mauvais, mais plutôt à prendre soin de nous et à réapprendre à se faire passer en premier.» 

Au moment d’écrire ses lignes, déjà la moitié des places étaient réservées pour la Retraite pour elle. 

«On encourage fortement les femmes à venir avec une amie ou une proche, indique Mme Rivard. Les tarifs sont très différents si l’on vient seule ou accompagnée et ce n’est pas pour rien. On veut que les participantes puissent partager ce moment de bonheur et de détente avec une personne qui leur est chère.» 

En effet, le coût pour une personne seule est de 665 $, versus 450 $ pour les duos. 

Transmettre son savoir 

Pour Nathalie Rivard, ce nouvel événement dédié aux femmes entre tout à fait dans la ligne du temps de sa carrière. 

«À 46 ans, aujourd’hui, je crois que j’en suis là à transmettre mon savoir et mon expérience, croit-elle. Je n’ai plus à faire mes preuves ou à devoir me prouver auprès d’un patron ou de la clientèle.» 

Nathalie Rivard, qui a désormais sa clinique privée depuis 2013, a longtemps travaillé dans le système de santé québécois. Aujourd’hui, la psychothérapeute ne voudrait pas y retourner pour tout l’or du monde. 

«J’ai toujours eu une fibre entrepreneuriale et j’ai certains patrons qui m’encourageaient à aller de l’avant lorsque j’avais des idées ou des propositions, mais d’autres non. Maintenant, je n’ai plus peur de ne pas offrir mon plein potentiel.» 

Un parcours réussit 

Aujourd’hui, la liste d’attente est d’au moins un an pour rencontrer Nathalie Rivard à sa clinique privée. 

«Je n’ai pas à me plaindre, ma clinique se porte très bien et je fais beaucoup de conférences auprès d’entreprises, souligne-t-elle. Ce que j’ai bâti s’est fait sur de nombreuses années et j’en suis très fière.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média