Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

13 mars 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Malgré la neige, c’est le temps de penser à son potager

La SADC d’Abitibi-Ouest propose une conférence pour bien démarrer ses cultures

Potager pouces vert panier légume marché public

©Photo L'Éclat / Le Citoyen - Marc-André Gemme

Les légumes de Christine Dakuyo sont disponibles au Marché public de Palmarolle pendant la saison estivale.

La SADC d’Abitibi-Ouest propose aux citoyens de découvrir les secrets de la réussite d’un potager lors d’une journée de conférences qui aura lieu le 16 mars.

:«L’idée de cette journée s’est inspirée du projet Manger Local Abitibi-Ouest, a indiqué la directrice générale de la SADC d’Abitibi-Ouest, Thérèse Grenier. Ce qu’on a constaté, c’est que la demande des gens est là, mais qu’on n’a pas assez de fournisseurs pour répondre à la demande.»

L’équipe de la SADC a pu constater qu’un des problèmes venait du manque de connaissances et de formation. Elle a donc décidé d’organiser une journée de formation pour venir en aide aux gens qui seraient intéressés à partir un potager.

«L’idée, c’est de parler des conditions de base pour assurer le succès d’un potager et d’avoir confiance d’en sortir une bonne production, a mentionné Mme Grenier. L’autre objectif de la journée est de faire du réseautage afin que les gens puissent partager des conseils.»

La conférence s’adresse aux gens qui veulent faire de la production, mais également aux citoyens qui veulent simplement faire un jardin dans leur cours arrière.

Plusieurs conférenciers

Trois conférenciers seront présents lors de la journée, soit Guillaume Pelland, de l’entreprise Paysage Gourmand, Christine Dakuyo, des Potagers du Pouce Vert, et Michel Ebacher, de la ferme Espo-Art d'Amos.

«L’entreprise de Guillaume Pelland propose des modèles de développement de jardins très intéressants, a affirmé Thérèse Grenier. Il va nous entretenir, entre autres, sur la préparation des sols, le choix des semis, les étapes de production et plusieurs autres sujets.»

Christine Dakuyo est une agricultrice originaire d’Afrique qui a déménagé en Abitibi-Ouest il y a plusieurs années. «Depuis qu’elle est ici, elle a fait beaucoup d’expérimentations au niveau des graines afin de les rendre plus résistantes au gel et aux conditions de l’Abitibi-Ouest. Elle a développé des techniques très intéressantes, qu’elle va partager avec nous», a ajouté Mme Grenier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média