Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

14 mars 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Alex Ryan en deuil de son mentor professionnel

Alex Ryan - TeamDK

©gracieuseté

Alex Ryan (au centre) entouré de l’ancien adjoint au thérapeute sportif des Sea Dogs, Justin Parsons (à gauche), et de l’assistant au préposé à l’équipement des Islanders de Charlottetown, Tyler Jay (à droite), tous trois revêtant un chandail de la #TeamDK, à Prague.

HOCKEY JUNIOR - Préposé à l’équipement depuis presque un an avec les Foreurs, Alex Ryan vivra sa première fin de saison dans la LHJMQ avec un brin de nostalgie alors qu’il devra apprivoiser le décès de son ancien collègue chez les Sea Dogs de Saint John et mentor professionnel, David «DK» Kelly, décédé le 7 mars du cancer.

Ryan n’a pas tari d’éloges envers son ami qu’il considère plus grand que nature. Celui-ci est d’avis qu’il ne ferait pas le travail qu’il aime si ce n’était pas de sa rencontre avec DK en août 2015.

Employé à l’Université St.FX à Halifax à l’époque, Ryan avait été invité par Kelly pour passer du temps avec les Sea Dogs lors d'un camp préparatoire. Éventuellement lorsque la maladie a frappé son collègue, il a même pris le relais pour quelques matchs de saison régulière avec l’équipe du Nouveau-Brunswick.

«Ç’a été mes premiers pas dans la LHJMQ. J’ai tellement appris de choses pendant ces deux semaines et j’ai pu amener ces connaissances avec moi quand je suis retourné à Halifax. Ce temps là-bas a été majeur pour ma carrière et m’a amené où je suis maintenant», a avoué Alex Ryan.

Ce dernier a appris la mauvaise nouvelle lors du voyage de l’équipe vers Charlottetown la semaine dernière. Même s’il ne pensait pas au pire, le membre des Foreurs voyait que les signes pointaient vers une fin proche.

«On savait que sa santé s’était détériorée et qu’il était à l’hôpital presque 24 heures sur 24. Depuis le début de sa maladie, il était très présent sur les réseaux sociaux, mais on voyait qu’il l’était de moins en moins. Pour moi, quand je voyais qu’il était plus silencieux, ça ne me donnait pas une bonne impression», a affirmé Alex Ryan.

Un petit monde

À l’instar du gérant d’équipement des Foreurs, la progression de la bataille de DK contre la maladie a été suivie par tous les gens qui gravitent autour du circuit Courteau.

D’ailleurs, la nouvelle de sa mort n’a pas pris de temps à faire le tour de la ligue et les messages de sympathies et les hommages sont venus par dizaines sur les réseaux sociaux.

«Dans ce petit monde, surtout chez les gérants d’équipement, tout le monde se connait et s’entend très bien. L’équipe pour qui tu travailles ne change rien et les rivalités n’existent plus en dehors de la patinoire. Quand on est sur la route ou quand les autres équipes viennent jouer ici, on essaye de s'accommoder le plus possible. On travaille ensemble parfois. DK était quelqu’un que tout le monde connaissait et qui était appuyé par les gens. Ron McLean et Tara Sloane de Hockey Night in Canada ont même parlé de lui récemment», a évoqué Alex Ryan.

Avec toutes les œuvres caritatives créées par l’ancien Sea Dogs, le diplômé de St FX parle même d’un symbole qui représentait non seulement les Sea Dogs, mais la LHJMQ au complet.

«Il a toujours voulu amasser des fonds depuis qu’il a reçu le diagnostic, que ce soit avec son projet #TeamDK ou ses produits ‘’Monkey Band-Aids’’ où tous les profits allaient au département d’oncologie de l’hôpital régional de St. John. Il a accompli de grandes choses avec les Sea Dogs depuis leur arrivée dans la ligue. C’est lui qui a trouvé le slogan ‘’Once a Sea Dogs, Always a Sea Dogs’’ en plus d’organiser les matchs des anciens de l’équipe. Il est une des raisons pourquoi le club a connu autant de succès depuis plus de 10 ans», a énuméré Ryan.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média