Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 mars 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Comment attirer les jeunes vers l’agriculture?

Jardin des Maraîchers du Cœur-2.

©Photo – Archives – Charles Lepage - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les Centres de la petite enfance (CPE) font partie des organismes qui peuvent déposer des projets auprès de l’initiative 100º.

L’initiative 100º de Québec en Forme invite dès maintenant, et ce, jusqu’au 5 avril prochain, les citoyens, les organismes et même les municipalités de partout dans la province à déposer des projets pour sa thématique Cultiver l’avenir 2019: Des activités pour rapprocher les jeunes du monde bioalimentaire.

Dans le cadre de cet appel de projets, plus de 400 000 $ seront remis à des initiatives provenant de partout au Québec.  

«L’an dernier, une douzaine de candidatures provenant de la région avaient été reçues, se souvient Karen Marchand, ambassadrice pour 100º en Abitibi-Témiscamingue. C’est certain que ce ne sont pas tous les projets qui sont reçus qui reçoivent un financement, mais c’est quand même près d’une centaine qui sont choisis à travers le Québec, ce qui n’est pas rien.» 

Les projets retenus pourront recevoir un financement allant jusqu’à 5000 $. 

Agriculture 

Cette année, l’agriculture est mise à l’honneur par 100º et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), qui est partenaire de cette initiative. 

«Le but de 100º est de promouvoir les saines habitudes de vie. Avec des projets reliés à l’agriculture, on veut amener les jeunes à s’intéresser aux différents processus qui touchent leur alimentation pour les mener à être plus conscients de leurs choix et de ce qu’ils mangent», souligne Mme Marchand. 

«Ça peut être des visites ponctuelles dans une ferme avec l’école ou encore des jardins communautaires», ajoute l’ambassadrice. 

Karen Marchand

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Karen Marchand est ambassadrice pour l’initiative 100º de Québec en Forme en Abitibi-Témiscamingue.

Critères 

Évidemment, il faut respecter plusieurs critères pour voir son projet être sélectionné. 

En effet, chacun sera évalué en fonction des 3 critères suivants: la pertinence, l’impact et sa faisabilité. 

«C’est sûr que les idées qui peuvent facilement perdurer dans le temps et se développer sont intéressantes», indique Karen Marchand. 

À noter que les projets issus de milieux défavorisés recevront une attention spéciale. 

De plus, les projets retenus provenant de camps d’été pourront bénéficier d’un financement complémentaire pouvant atteindre 1000$ grâce à un partenariat d’un montant de 7000$ avec la Fondation Tremplin Santé. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média