Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

20 mars 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Acquérir de saines habitudes dans le plaisir

Le 15e Festival SNO fait bouger les familles à Amos

Festival SNO Amos

©gracieuseté - CASH

Destiné d’abord aux familles, le Festival SNO attire des participants de tous les âges.

SANTÉ. En 15 ans, ce qui fut d’abord un marathon de ski de fond est rapidement devenu une activité collective populaire. Aujourd’hui, le Festival SNO met les familles en mouvement pour lutter contre l’obésité infantile.

Au départ, le Marathon SNO était davantage une activité destinée à l’élite, puisque les participants devaient skier 100 kilomètres en 12 heures. La formule a évolué pour devenir une activité familiale avec l’objectif de relever un défi collectif. Le 9 mars, ils étaient 290 adeptes de ski, raquette et fat bike à tenter de parcourir un total combiné de 5000 kilomètres dans les sentiers du Camp Dudemaine à Amos.

«On a seulement parcouru 4153 kilomètres, mais ce n’est pas si grave. Nous avons eu une excellente participation, avec de plus jeunes participants, ce qui peut l’expliquer. Un échec peut aussi être une bonne chose au niveau éducatif et devenir une source de motivation. J’ai bon espoir qu’on l’atteigne l’an prochain, comme on l’a fait en 2018 (5146 km avec 311 participants», souligne Dr Bert Govig, fondateur de la Coalition pour l’acquisition de saines habitudes (CASH), qui est derrière le Festival SNO.

Dans le plaisir

Cet événement annuel sert de prétexte pour mettre en mouvement les familles dans le plaisir. Il s’agit aussi d’une activité de financement. En 15 ans, l’événement a permis d’amasser plus de 75 000 $ réinvestis dans des causes liées à la promotion des saines habitudes de vie (voir le tableau).

Festival SNO présidents

©gracieuseté - CASH

Huguette Thibault et Marc Gosselin ont agi comme coprésidents d’honneur du 15e Festival SNO.

«Notre objectif ultime, c’est de comprendre, prévenir et traiter l’obésité infantile. C’est un objectif partagé par des milliers de chercheurs. L’obésité est un phénomène complexe, mais ce qu’on sait, c’est que si on réussit à conserver un poids santé jusqu’à l’âge adulte, on a moins de chance d’être confronté à l’obésité», explique Dr Govig.

En famille

Ce dernier rappelle que les meilleures activités physiques pour les enfants sont celles où ils s’amusent et celles qu’ils peuvent pratiquer en famille. Le Festival SNO montre donc l’exemple à ce niveau.

«On parle d’une fête qui dure pendant pratiquement dix heures, avec de la musique, de l’animation, des prix et une alimentation saine à faible coût. Le tour aux flambeaux est tout simplement féérique. Puis, il y a l’élément du défi, qu’on peut se fixer personnellement ou collectivement. Et tout est gratuit, incluant le prêt d’équipements, pour éliminer toute barrière financière à cette célébration des sports d’hiver. Les gens n’ont qu’à payer pour leur nourriture», fait valoir Dr Bert Govig.

Coprésidents impliqués

Cette 15e édition du Festival SNO s’est déroulé sous la coprésidence d’honneur d’Huguette Thibault et Marc Gosselin. «Ils ont fait un travail phénoménal. Ils participent au Festival depuis ses débuts. Ils ont toujours offert des conseils judicieux et apporté de nouvelles idées. Avec leur présence constante dans les sentiers, les refuges et au camp cet hiver, ils ont été d’excellents agents de promotion pour l’événement», a salué Dr Govig, qui remercie également les partenaires du Festival et de CASH.

 

Les causes du Festival SNO

- Baisse du prix de billets pour enfants au Camp Dudemaine

- Programmes d’enfants avec le Club de ski de fond

- Achat de refuges au Camp Dudemaine

- Achat d’équipements de ski avec la Commission scolaire Harricana

- Recherche sur la saine alimentation dans les lieux récréatifs

- Promotion d’une saine alimentation chez les jeunes

Commentaires

28 mars 2019

Bernard Gélinas

4153 km au lieu de 5000 km, ce n'est pas un échec mais une marche vers un plus grand succès. Rappelez vous le dicton de Churchill: '' Le succès n'est pas final et l'échec n'est pas fatal. Seul compte le désir et le courage de continuer''.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média