Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 mars 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Iamgold espère apporter des solutions d’ici 2020

Trop de sismicité à la mine Westwood

AB-Iamgold explications

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Patrick Rodrigue

L’augmentation de la sismicité à la mine Westwood a mené à l’arrêt des travaux dans plusieurs secteurs pour des raisons de sécurité, conduisant à d’importantes mises à pied. Iamgold doit développer de nouvelles méthodes d’extraction avant de reprendre l’extraction dans les secteurs visés.

 L’augmentation de la sismicité dans les opérations minières figure parmi les principales raisons invoquées par Iamgold pour mettre à pied quelque 200 travailleurs à la mine Westwood. 

Le 21 mars, deux jours après avoir rendu publique l’annonce des suppressions de postes, la société minière a fait savoir qu’environ 100 employés de la mine seront touchés. Iamgold réduira également le recours à une centaine de sous-traitants sur le site de Westwood. Au total, environ 200 travailleurs seront donc affectés, un chiffre qu’il avait été possible d’obtenir auprès du syndicat des Métallos. 

«On est dans le processus, maintenant. Pour ce qui est des cadres, ça a débuté hier et c’est sur le point de se terminer. Du côté des employés syndiqués, nous mettons en branle le processus en cascade qui est prévu à la convention collective et le travail va commencer dès aujourd’hui», a répondu le directeur général par intérim de la mine Westwood, Stéphane Ste-Croix. 

Trop de sismicité 

L’augmentation de la sismicité dans les opérations de Westwood a amené Iamgold à fermer certains secteurs de la mine et à réviser l’ensemble de la production de son site minier. 

«Vers la fin de 2018, nous avions des secteurs qui étaient plus touchés que d’autres. Par prévention, ces secteurs ont été fermés. Je ne pourrais pas rentrer dans les détails spécifiques, mais les secteurs qui ont été fermés sont situés au cœur de la mine», a précisé M. Ste-Croix. 

À la suite de la fermeture de certains secteurs, la direction de la mine Westwood a dû revoir, à très court terme, le plan de production pour l’année 2019 en tenant compte de ces nouvelles contraintes. 

«Certains secteurs où nous avions prévu exploiter l’or n’étaient plus disponibles. Nous avons estimé que nous pourrions produire de 100 000 à 120 000 onces d’or et que nous devions diminuer nos coûts de main-d’œuvre pour ce niveau de production-là», a fait savoir M. Sainte-Croix. Pour toute l’année 2018, 129 000 onces d’or avait été produites à Westwood. 

Des solutions espérées en 2020 

Iamgold entend à présent trouver des solutions pour éventuellement remettre en production les secteurs présentement fermés, tout en assurant la sécurité des employés. De nouvelles méthodes d’exploitation devront être développées pour y parvenir. Stéphane Ste-Croix souhaite que la solution soit trouvée d’ici le début de l’année 2020. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média