Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

21 mars 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Les syndiqués Unifor récoltent 16 000 $ pour la prévention du suicide

Dany Lauzon

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La conseillère municipale Lorraine Morissette, le bénévole Dany Lauzon et le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil.

Des membres du syndicat d’Unifor de la région ont récolté 16 000 $ pour la prévention du suicide, en 2017, permettent ainsi, grâce à leurs efforts, la création de RÉSO, une application pour aider les jeunes ayant des idées noires.

L’initiative est née à la suite d’une formation de quatre semaines sur le syndicalisme et les droits humains d’Unifor. 

«À la fin de la formation, on devait trouver un organisme communautaire qui était dans chacune de nos villes, raconte Dany Lauzon, l’un des instigateurs du projet. Nous étions quatre gars dans mon équipe: moi de Val-d’Or, deux d’Amos et un de La Sarre. Ça n’aurait pas été intéressant de travailler seulement pour une ville et, comme il y a un Centre de prévention du suicide dans chacune d’entre elles et que c’est une cause qui nous tenait à cœur, ça faisait du sens.» 

Ainsi, pendant l’été 2017, les membres de cette levée de fonds ont vendu 2500 billets de participation pour un grand tirage. 

«Nous avions un VTT, une génératrice et barbecue à faire gagner, se souvient M. Lauzon. Le VTT valait au moins 15 000$ à lui seul, c’était vraiment des gros prix.» 

Bien que la vente ait été difficile au début, les quatre Abitibiens ont finalement réussi à trouver des acheteurs pour leurs centaines de billets. 

«On a eu un peu de misère au début, car il y avait beaucoup de logistiques et de bureaucratie à gérer, admet Dany Lauzon en riant. Ça a rallongé le processus, disons. Le but c’était de faire le tirage en septembre 2017.» 

16 000$ pour une application 

«Nous avons surtout collaboré avec celui d’Amos lorsqu’on s’est associé aux Centres de prévention du suicide, car c’est celui qui chapeaute tous les Centres. Nous avons voulu les aider à aller chercher les jeunes de 12 à 17 ans. L’idée première des Centres était de créer une pièce de théâtre interactive et, s’il restait des sous, de développer une application», souligne Dany Lauzon. 

C’est finalement l’idée de mettre sur pied une application qui prendra le dessus aux yeux des bénévoles et les responsables des organismes en prévention du suicide. 

«Lorsque les Centres ont commencé à la développer et à en parler, ça a fait un effet boule de neige, se souvient M. Lauzon. On a alors décidé, à ce moment-là, de concentrer toute notre énergie et l’argent là-dessus.» 

L'application à laquelle M. Lauzon fait référence est RÉSO (Réseau qui Écoute, Soutien et Oriente), qui incite les jeunes à mettre en place des mesures pour maintenir une bonne santé mentale et à ouvrir le dialogue.  

Prochaine levée de fonds 

Maintenant, les membres du syndicat Unifor se préparent pour leur prochaine levée de fonds. 

«Notre ancien président avait déjà mis sur pied un projet pour l’organisme l’Aile brisée, soit pour les enfants handicapés et leurs familles, mais il est malheureusement décédé, confie Dany Lauzon. Il m’avait demandé de prendre le relais et c’est que je vais faire.» 

Il s’agira de la 4e édition d’une randonnée de moto dont les profits permettront d’amasser des fonds pour soutenir les activités et les sorties du camp de jour de l’Aile brisée. 

L’an dernier, l’événement a permis de récolter 6000 $ pour l’organisme. 

Pour suivre les développements de l’activité, qui se tiendra cet été, rendez-vous sur la page Facebook «Randonnée communautaire à moto».  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média