Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

21 mars 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Obstétrique: Les élus d’Abitibi-Ouest ont rencontré la ministre McCann

AB-Obstetrique rencontre ministre

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives

Le préfet de l’Abitibi-Ouest, Jaclin Bégin, ainsi que le maire de La Sarre et la directrice de la MRC de l’Abitibi-Ouest sont présentement à Québec pour rencontrer la ministre Danielle McCann au cours de l’après-midi.

Après avoir demandé à quelques reprises une rencontre avec la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, un groupe d’élus de l’Abitibi-Ouest a finalement pu discuter avec elle du dossier de l’obstétrique. 

Le 21 mars, le préfet de l’Abitibi-Ouest, Jaclin Bégin, la directrice générale de la MRC d’Abiti-Ouest, Nicole Breton, ainsi que le maire de La Sarre, Yves Dubé, ont rencontré la ministre McCann à Québec. 

«Nous avions écrit à la Ministre pour planifier une rencontre dans les plus brefs délais. Depuis, nous étions régulièrement en contact avec son cabinet. Le 20 mars, on nous a avisés qu’elle était disposée à nous rencontrer aujourd’hui. Nous avons peut-être été un peu harcelants, mais on tenait absolument à la rencontrer pour qu’elle comprenne bien l’état de la situation», a indiqué le préfet de l’Abitibi-Ouest, Jaclin Bégin, avant la rencontre. 

Les trois représentants de l’Abitibi-Ouest sont allés à cette rencontre avec un mandat bien précis: la réouverture du service d’obstétrique à La Sarre. Ils voulaient connaître les actions concrètes pour que la réouverture se fasse le plus rapidement possible. 

«On ne veut pas de mesures temporaires, avait lancé M. Bégin, toujours avant la rencontre. On veut une réouverture de l’obstétrique, et ce, dans les plus brefs délais. Ça ne veut pas dire dans un mois ou deux, c’est tout de suite. C’est une situation exceptionnelle qui requiert des mesures exceptionnelles.» 

@ST:Les attentes de la MRC 

@R:Jaclin Bégin estime avoir reçu une bonne écoute de la part de la ministre de la Santé et des Services sociaux. 

«On voulait l’heure juste et qu’elle nous soumette les solutions qu’elle compte mettre en place rapidement, a-t-il souligné après la rencontre. Cela a été très constructif. Nous avons pu exprimer toute notre inquiétude sur ce qui se passe sur notre territoire. Nous avons senti que la ministre comprenait déjà l’ampleur de la situation, mais qu’elle l’a mieux saisie pendant la rencontre.» 

«On lui a fait valoir qu’il est inconcevable, en 2019, que l’on envoie nos femmes accouchées à plus de 100 kilomètres de nos demeures. C’est comme si l’on demandait aux femmes de Québec d’aller accoucher à Trois-Rivières. Est-ce que le monde accepterait ça? Jamais!», a ajouté le préfet. 

«C’est comme si l’on demandait aux femmes de Québec d’aller accoucher à Trois-Rivières. Est-ce que le monde accepterait ça? Jamais!» - Jaclin Bégin 

Mesures exceptionnelles 

Des actions devaient commencer à être posées dès la soirée du 21 mars pour assurer la réouverture du service. «Nous serons en communication avec le cabinet de la ministre tous les jours, a précisé M. Bégin. On s’attend à recevoir un plan à court terme et des annonces sous peu. On nous a assuré que nous saurons de quoi il en retourne d’ici quelques jours.» 

Avant de faire l’annonce de mesures exceptionnelles, Danielle McCann doit obtenir certaines autorisations pour les appliquer. Le préfet semblait cependant rassuré par les actions entreprises par la ministre. «Avant d’être pleinement satisfait, nous devrons attendre de voir les résultats concrets. Mais j’ai bon espoir que l’on retrouve le service d’obstétrique rapidement», a conclu Jaclin Bégin. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média