Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 mars 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une escapade poétique en Suisse pour Virginia Pésémapéo

Virginia Pesemapeo Bordeleau

©Christian Leduc

Virginia Pésémapeo Bordeleau s’envolera pour la Suisse, du 4 au 11 avril, pour présenter ses deux recueils de poésie.

À l’occasion du voyage annuel du Festival de la poésie de Montréal en Europe, l’écrivaine Rouynorandienne Virginia Pésémapéo Bordeleau s’envolera avec quatre autres artistes québécois pour la Suisse, du 4 au 11 avril prochain.

Il s’agira de toute la première participation de Virginia Pésémapéo Bordeleau à ce voyage culturel. 

«Lorsque la Maison de la poésie de Montréal m’a invitée, je n’ai pas hésité!», admet-elle. 

Le groupe, composé de 5 poètes québécois, ira dans trois villes différentes: à Martigny, pour les Cellules poétiques, à Lausanne, pour Bibliomania, et à Neuchâtel, pour un événement musical réunissant des poètes suisses et québécois. 

«Ça va vraiment être intéressant de découvrir ce qui se fait là-bas, estime Virginia Pésémapéo Bordeleau. Peut-être ont-ils des façons de faire différentes de nous? Je suis curieuse de nature, alors je suis allée lire les ouvrages des autres auteurs québécois qui vont m’accompagner, mais je ne sais pas à quoi m’attendre en Suisse.» 

Pour l’auteure, cette aventure poétique sera une parfaite occasion oui pour découvrir de nouveaux genres, mais aussi pour tisser des liens avec des artistes européens. 

«J’y vais pour avoir du plaisir, mais j’aimerais aussi pouvoir me faire des contacts là-bas, indique la Rouynorandienne. Je suis allée en Belgique et en Polynésie française, alors j’ai déjà quelques amis et des contacts. C’est toujours intéressant d’avoir des possibilités d’exporter son art hors du pays.» 

De plus, lors de ce voyage, l’écrivaine fera la présentation de ses deux recueils publiés aux Éditions du Quartz, Poésie en marche pour Sindy, publié en 2018 et Je te veux vivant, publié en 2016. 

«Je ne suis pas vraiment nerveuse, j’ai surtout hâte de connaître la réaction des gens qui vont entendre ma poésie», conclut-elle. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média