Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

28 mars 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Plus de 20 000 $ pour la santé mentale dans la région

Fondation Brousseau-Dargis 2019 dons communautaire santé mentale organisme

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Robert Charron, président de la Fondation Brousseau-Dargis, Magalie Desjardins, représentante pour la Mine Canadian Malartic, Isabelle Gagnon et Mélanie Bédard pour la Maison de la famille de Malartic, et Valérie Gourde, représentante pour Eldorado Gold Lamaque.

La Fondation Brousseau-Dargis a remis pas moins de 20 050 $ en dons à une vingtaine d’organismes de la région qui œuvrent en santé mentale, le 27 mars dernier à Malartic.

Il s’agit d’un bond important pour la Fondation qui, en 2017 et en 2018, avait remis respectivement 12 915 $ et 12 280 $ en dons. 

«Nous avons des partenaires de tailles, soit les minières Eldorado Gold Lamaque et Mine Canadian Malartic, indique le président de la Fondation Brousseau-Dargis, Robert Charron. On espère qu’elles resteront avec nous, car leur aide est très précieuse pour aider les organismes d’ici.» 

Grâce à l’argent amassé, 20 organismes ont reçu des bourses allant de 450 à 3000 $. 

«On essaie d’aider du mieux que l’on peut, confie M. Charron. Nous savons que certains organismes, comme la Piaule, ont des besoins urgents et criants.» 

Parmi les récipiendaires, on compte le Centre de prévention du suicide de Senneterre, qui désire obtenir des objets promotionnels comme des chandails et un chapiteau afin d’identifier les intervenants (500 $), le Pont de Rouyn-Noranda pour son souper traditionnel (500 $) ou encore la Rescousse d’Amos pour permettre aux intervenants de suivre une formation (450 $). 

Difficultés 

Selon Robert Charron, il est plus difficile d’obtenir des fonds et de l’aide pour les organismes en santé mentale. 

«On dirait que lorsque quelqu’un a une maladie au cœur, les gens sont plus attendris par sa condition que par quelqu’un qui a des troubles mentaux», croit le président de la Fondation. 

De plus, les missions de ces organismes ne coïncident pas toujours avec les critères des entreprises de la région qui font des dons. 

«Je sais que, dans bien des cas, les organismes en santé mentale n’arrivent pas à obtenir des fonds, car, pour des raisons qui appartiennent aux entreprises donatrices, ça ne cadre pas dans ce qu’elles veulent ou peuvent faire pour leur volet communautaire», conclut Robert Charron. 

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Organismes subventionnés 

  • La Maison les 4 saisons du Témiscamingue: 500 $ 
  • Centre de prévention du suicide de Senneterre: 500 $ 

  • La Piaule de Val-d’Or: 1000 $ 

  • La Maison de la famille de Malartic: 1000 $ 

  • Le Pont de Rouyn-Noranda: 500 $ 

  • Centre de prévention du suicide de Malartic: 500 $ 

  • Forum régional en santé mentale: 1500 $ 

  • Groupe en toute Amitié: 1000 $ 

  • Le portail de Rouyn-Noranda: 600 $ 

  • Groupe Image d’Amos: 1000 $ 

  • Groupe Soleil: 500 $ 

  • Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT): 3000 $ 

  • La Rescousse d’Amos: 450 $ 

  • L’Entretoise du Témiscamingue: 1000 $ 

  • L’Accueil d’Amos: 500 $ 

  • Besoin d’aide 24/7 de Malartic: 1500 $ 

  • Le Trait d’Union: 500 $ 

  • Le Repère: 2000 $ 

  • La Chaumière: 1000 $ 

  • Le Résilient: 1000 $ 

  • Bourse à l’UQAT: 500 $ sera remis, en avril, à un étudiant qui évolue soit dans le domaine des sciences infirmières, de la psychoéducation ou du travail social. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média