Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

31 mars 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Le drôle de trimestre de Mines Abcourt

Reculs sur trois mois, gains importants sur six mois

Abcourt_mine_Elder

©Patrick Rodrigue

Une panne électrique et des bris mécaniques ont réduit l’ampleur des bénéfices réalisés à la mine Elder au cours du deuxième trimestre de 2018-2019. Par contre, sur une période de six mois, la mine d’Évain a réalisé des gains importants.

Si les opérations à la mine Elder d’Évain se sont traduites par un bénéfice net de 236 614 $ pour Mines Abcourt lors du deuxième trimestre de son exercice financier 2018-2019, il s’agit d’un recul important par rapport à la même période en 2017-2018.

Au 31 décembre 2017, Abcourt avait alors déclaré un profit trimestriel net de 784 748 $. Il s’agit donc d’un recul de 69,8 % en l’espace d’un an. Cependant, si l’on calcule les six premiers mois de chaque exercice financier, le portrait est beaucoup plus reluisant. Du 1er juillet au 31 décembre 2018, la société minière a ainsi enregistré un profit net de 1 207 596 $ par rapport à 510 929 $ en 2017, soit plus du double.

Le même constat apparaît dans la production d’or. Au cours du deuxième trimestre 2018-2019, l’once d’or tirée de la mine Elder a coûté 1727 $ à produire, alors que cette même once valait 1646 $ sur le marché. Par contre, en étalant les données sur la première moitié du présent exercice financier, on obtient un coût de production moyen de 1565 $ l’once pour une valeur de 1656 $ l’once.

«Malgré quelques interruptions de production à la suite d’une panne électrique et de bris mécaniques, la mine Elder continue d’être rentable, a assuré le PDG d’Abcourt, Renaud Hinse, par voie de communiqué. Par exemple, si notre profit net a diminué de près de 70 % au cours du deuxième trimestre, il a cependant grimpé de 136 % durant les six premiers mois du présent exercice financier.»

«Malgré quelques interruptions de production à la suite d’une panne électrique et de bris mécaniques, la mine Elder continue d’être rentable» - Renaud Hinse

Exploration à Lebel-sur-Quévillon

En parallèle avec le développement des activités à Elder en vue d’éventuellement produire 12 500 tonnes de minerai par mois, Abcourt a complété, durant le deuxième trimestre de 2018-2019, une campagne de 4895 mètres de forage répartis sur 21 trous dans le camp minier de Lebel-sur-Quévillon.

La société minière s’est principalement concentrée sur les propriétés Discovery et Flordin, qu’elle avait rachetées de Mines Aurbec à la suite de la faillite de cette dernière. Dans les deux cas, des ressources minérales avaient été calculées à l’époque, mais comme plusieurs travaux ont été réalisés depuis, Abcourt considère que les données ne sont plus valides.

À Discovery, les meilleurs résultats ont rapporté des teneurs allant de 2,06 à 76,00 grammes d’or par tonne de minerai (g/T Au) sur des épaisseurs variant de 1,00 à 3,45 mètres. À Flordin, les meilleures teneurs ont été de 1,95 à 22,63 g/T Au sur des épaisseurs allant de 1,00 à 3,15 mètres.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média