Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 avril 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

«Je suis enthousiaste et excité avec ce qui s’en vient»

Pascal Daoust se réjouit du développement des Foreurs

La progression a été le point central du bilan hockey de Pascal Daoust sur la saison 2018-2019.

HOCKEY JUNIOR - L’élimination des Foreurs de Val-d’Or par les Tigres de Victoriaville a peut-être privé les amateurs d’une Guerre de la 117 en deuxième ronde, mais le personnel hockey salue toute la progression qui a été faite au cours des huit derniers mois et voit le futur d’un très bon œil.

Comme l’a souligné son entraîneur-chef quelques minutes après l’élimination des siens à Victoriaville, les épreuves et les embûches rencontrées lors de l’hiver aideront la cause des Foreurs, selon le directeur général Pascal Daoust. 

«Quand on veut être des champions, il faut apprendre à être des gagnants. Pour y arriver, il faut faire face à des situations qui nous mettent au défi. Baigner dans la facilité et être trop confortable peuvent nous faire stagner. Ces gars-là ont vécu une saison avec beaucoup d’ajustements. On a vécu de belles victoires contre des grosses machines et on a su ce que ça prend pour arriver à ces standards», a-t-il déclaré au lendemain du Gala des Rondelles d’Or.  

Ayant décidé lors de son entrée en poste d’orienter le plan global de l’organisation vers le repêchage et le développement, Daoust a pu constater la solidification de sa base de joueurs qui auront la responsabilité d’amener l’équipe à sa première Coupe du Président depuis 2014. 

«Les jeunes ont progressé et obtenu du temps de qualité. Quand on parle de bagage, on a deux joueurs qui ont joué les 68 matchs, soit Jacob Gaucher et Maxence Guenette. Ce sont des gars avec de grosses responsabilités et ils les ont accomplies en santé. Je suis très enthousiaste et excité avec ce qui s’en vient», a déclaré le directeur général. 

Encore plus expérimenté 

Avec seulement trois potentiels joueurs de 19 ans pour 2019-2020 (Couture, Boudrias et Lessard-Aydin), Pascal Daoust avoue ne pas fermer la porte pour une éventuelle transaction afin d’amener plus d’expérience à son noyau. 

Toutefois, il ne compte pas changer la culture de l’organisation puisque cette avenue a un prix au bout de la ligne et nécessite de libérer de l’espace sur l’alignement actuel. 

«Il n’y a rien de plus tentant que d’aller chercher des joueurs avec ce genre de maturité. On sait que ça paraît sur une glace. Avec les jeunes déjà en place, ceux qui cognent à la porte et les joueurs qu’on va repêcher, je mets les gens au défi de trouver qui on va enlever de notre photo d’équipe pour faire de la place. Quand on rajoute ces talents sur papier, c’est assurément des joueurs du noyau qui devront trouver des opportunités ailleurs», a expliqué le DG. 

Ce dernier jouit également d’une stabilité intéressante dans son échiquier puisque seulement cinq joueurs (dont les trois de 20 ans) ne seraient potentiellement pas de retour en 2019-2020. 

Le cas d’Ivan Kozlov sera à surveiller puisqu’il occuperait deux chaises de l’alignement comme européen de 20 ans. Bénéficiant du 18e choix au prochain encan euro, Val-d’Or garde toutes ses possibilités ouvertes quant au nombre de joueurs qui seront sélectionnés. 

«On est encore loin de serrer la main à qui que ce soit, mais les devoirs se font avec les moyens disponibles. On a de bonnes relations avec certaines agences et on va prendre encore un peu de temps pour voir où le tout va nous porter», nuance Pascal Daoust. 

Commentaires

8 avril 2019

Nadia

Es que vous garder l’entraîneur chef et son assistant car nous avons beaucoup aimer

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média