Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

12 avril 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un nouvel honneur pour Benoît Turcotte

Benoît Turcotte

©Gracieuseté

Benoît Turcotte (3e à partir de la gauche), a reçu l’Ordre du mérite coopératif et mutualiste québécois, notamment en présence du ministre régional, Pierre Dufour.

Alors qu’il s’apprête à tirer sa révérence à titre de président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de l’Est de l’Abitibi après 27 ans, Benoît Turcotte a reçu l’Ordre du mérite coopératif et mutualiste québécois, un nouvel honneur pour l’ensemble de sa carrière et de son implication dans la communauté, le 10 avril dernier.

C’est à l'occasion d'un gala organisé par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) que Benoît Turcotte a reçu cette distinction. 

Par le passé, l’homme d’affaires a reçu le prix du Bâtisseur Desjardins et le Filon Paul-Giroux pour souligner son travail. 

Cette fois, M. Turcotte a vécu la remise de cet honneur sous un autre œil. «Que mes pairs chez Desjardins et dans la région m’offrent des récompenses, c’est un grand bonheur. Recevoir un prix qui ne vient pas de Desjardins ou d’ici, c’est autre chose. C’est une très grande fierté d’être reconnu au CQCM», indique-t-il. 

Chez Desjardins, Benoît Turcotte a été impliqué sur de nombreux comités et plusieurs commissions en 31 ans de carrière. «Je fais ça par passion, encore après toutes ces années, confie-t-il. Ce n’est pas quelque chose que je fais pour l’argent, mais pour aider à ensuite redonner à la communauté.» 

Une passion pour sa communauté 

Cet Ordre du mérite a également été remis à Benoît Turcotte pour son implication bénévole au sein de la communauté. Pour le Valdorien, aider son prochain est une valeur fondamentale. 

«Je suis choyé: je suis en santé et je ne manque de rien, souligne-t-il. Je pense que c’est important de redonner à ceux et celles qui n’ont pas cette chance et d’aider les causes qui me tiennent à cœur.» 

Benoît Turcotte s’est notamment illustré en étant que président du Club Kinsmen de Val-d’Or en 2001 et en 2018, comme président d’honneur de la campagne de financement de soins palliatifs pour la Maison de la Source Gabriel en 2005 ou encore en tant que président d’honneur du tournoi de golf de la Fondation Jean-Lapointe en 2004. 

«Lorsqu’on veut que les choses changent, il faut s’impliquer.»  - Benoît Turcotte 

Passer le flambeau 

Le 16 avril, Benoît Turcotte passera le flambeau pour le rôle de président de la Caisse Desjardins de l’Est de l’Abitibi, après 27 ans. 

«Ça va très émotif, confie-t-il quelques jours avant la fin de son mandat. Je vais probablement pleurer, mais ce sera dans un contexte démocratique que je vais céder ma place et je crois que le changement, c’est sain.» 

En effet, Desjardins a adopté récemment une nouvelle politique comme quoi une personne ne peut être président d’un conseil d’administration pendant plus de 12 ans. Benoît Turcotte est devenu ainsi la première et la dernière personne a occupé ce poste pendant aussi longtemps. 

«Je vais quand même continuer de m’impliquer auprès du conseil d’administration, ne serait-ce que pour aider la personne qui va prendre le relais à la présidence, indique-t-il. Je ne vois pas la fin de ce mandat avec des regrets, mais plutôt avec fierté.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média