Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 avril 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Assurance récolte: 8,3 M $ pour 175 entreprises

agriculture Temiscamingue terres arables

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives

De nombreuses entreprises agricoles ont eu recours à l’assurance récole en 2018 en raison des phénomènes climatiques.

Le Programme d’assurance récolte de la Financière agricole est venu en aide à 175 entreprises de la région. Celles-ci ont reçu des sommes totalisant plus de 8,3 M $, dont plus de 6 M $ ont été accordés pour le foin et les pâturages seulement. Un montant de 1,1 M $ a aussi été octroyé pour les pertes de pommes de terre.

L’année 2018 a été particulièrement difficile pour les agriculteurs de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, qui ont été confrontés à une diversité de perturbations. Un gel hivernal a été observé dans le foin et les abeilles ont eu de la difficulté à survivre à l’hiver trop long. Au printemps 2018, des apiculteurs rapportaient ainsi avoir perdu 40 % de leurs abeilles. 

«La Financière agricole joue un rôle important quant à la pérennité des entreprises agricoles. Grâce à l'intervention du Programme d'assurance récolte, les agriculteurs des régions de l'AbitibiTémiscamingue et du Nord-du-Québec peuvent protéger leurs productions», a expliqué Marc Dickey, directeur régional de la Financière agricole. 

Un printemps qui souffle le chaud et le froid 

Le temps froid et humide d’avril et mai 2018 ont causé du retard dans les travaux de semis. Heureusement que le temps chaud est revenu vers le 20 mai, ce qui a permis de rattraper, en partie, le retard. Le début du mois de juin a bénéficié d’une température humide et chaude, ce qui a favorisé la croissance, mais la sécheresse s’est imposée de juin à juillet, ce qui a affecté la croissance végétale du foin et des céréales à paille. 

Fauche 

Les rendements pour la première et la deuxième fauche de foin ont été inférieurs à la normale, mais avec une bonne qualité de foin en guise de consolation. Les pluies de fin de saison ont aussi permis une troisième fauche avec un rendement normal. 

Le climat chaud a été propice à une récolte plus hâtive qu’à l’habitude et les précipitations fréquentes de fin septembre et octobre ont permis de prolonger les récoltes. Par la suite, la neige et le gel hâtif ont retardé et arrêté la récolte sur certaines superficies d’avoine et de pommes de terre, ce qui a entraîné des pertes. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média