Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

15 avril 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Le titre provincial et le Brier de l'équipe Doyon, déjà un quart de siècle

Ghislain Doyon

Ghislain Doyon a encore des souvenirs précis, 25 ans plus tard, de son historique conquête du championnat provincial masculin et de sa participation au fameux Brier avec Jean-Yves Lemay, Jean Maurice et Martin Gervais.

Ceux qui l’ont vu et ceux qui l’ont vécu s’en souviennent comme si c’était hier.

Il y a déjà 25 ans, une jeune équipe d’Amos menée par le capitaine Ghislain Doyon causait toute une surprise en remportant l’édition 1994 du championnat provincial de curling masculin (la Chope Labatt à l’époque), qui se déroulait au Club Noranda. Sauf erreur, aucune autre formation de l’Abitibi n’a réalisé cet exploit depuis.

«On se rappelle encore de plein de détails, ce qui confirme que ç’a été un événement marquant», exprime Doyon, qui faisait équipe avec le vice-skip Jean-Yves Lemay, la deuxième pierre Jean Maurice et le lead Martin Gervais, lequel était fraîchement sorti des rangs juniors.

Une surprise oui, mais on se souvient qu’à quelques semaines du tournoi, Ghislain Doyon se disait confiant d’y faire bonne figure, soulignant que son équipe avait toujours bien joué à Rouyn-Noranda et qu’elle se tirait bien d’affaires sur la scène québécoise.

«Nous avions obtenu de bonnes performances au niveau provincial dans les années précédentes. On savait qu’on pouvait faire face à ces gars-là», mentionne Doyon.

Un vol de 5 points!

Le championnat provincial 1994 débute donc et, assez rapidement, l’équipe Doyon montre ses couleurs en accumulant les victoires, au point de se retrouver en demi-finale contre le réputé Kevin Adams.

Cette demi-finale donnera lieu à un coup de théâtre dont on parle encore aujourd’hui, un quart de siècle plus tard: un vol de cinq points à la faveur des Abitibiens à mi-chemin dans le match! «Adams avait tenté une double sortie qui a mal tourné pour lui et, en bout de ligne, on avait plein de pierres mordeuses qui se trouvaient à marquer», relate Ghislain Doyon.

Et par un beau samedi soir de février 1994, Doyon et ses comparses allaient semer la frénésie dans le Club Noranda en battant l’équipe de Jim Redston en grande finale, sur un placement parfait du skip dans le cercle de quatre pieds avec la toute dernière pierre du match. Chose qu’il avait d’ailleurs faite durant tout le championnat.

«Nous étions dans une très bonne semaine, on avait notre ‘’A game’’, signale-t-il. Après avoir connu un très bon tournoi à la ronde, on affichait une espèce d’assurance. Et comme on était jeunes, tous dans la vingtaine, on croyait pouvoir gagner un autre provincial, mais ça ne s’est pas produit», raconte Doyon, qui avait 27 ans à l’époque.

Dans le coup au Brier

Voilà donc que le quatuor amossois atterrit à Red Deer, en Alberta, pour représenter le Québec au prestigieux Brier (le championnat canadien). À la surprise de plusieurs, Doyon et cie resteront d’ailleurs dans le coup pour une place en éliminatoires jusqu’à leur 10e et avant-dernier match du tournoi à la ronde.

«Notre fiche était de 5-4 après 9 parties, mais on a subi une défaite crève-cœur contre le Nouveau-Brunswick à notre 10e match», indique Doyon, dont l’équipe allait conclure la compétition en 6e position (parmi 12 formations), avec un dossier de 5-6.

«Notre plus beau souvenir du Brier, c’est d’avoir battu Ed Lukowich, de l’Alberta (un ancien champion mondial qui revendiquait deux titres nationaux), rappelle-t-il. On avait disputé notre premier match contre Russ Howard, qui jouait alors avec sa grosse équipe, et on avait aussi affronté Rick Folk (qui a raflé les titres canadien et mondial cette année-là). Oui, une bien belle expérience.»

Et des souvenirs toujours bien vivants 25 ans plus tard.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média