Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

15 avril 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Trois anciens du Kodiak en finale collégiale

Allard Lajoie basket

©gracieuseté

Danaé Allard et Élodie Lajoie ont toujours joué au basketball ensemble depuis la 6e année du primaire. Elles s’affrontaient pour la première fois.

BASKETBALL. Ce n’est pas tous les jours qu’on atteint la finale provinciale en basketball collégial. C’est pourtant ce qu’ont vécu trois anciens porte-couleurs du Kodiak d’Amos, le 7 avril.

Seule Élodie Lajoie a remporté un titre provincial. Et elle a largement contribué aux succès des Géants du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, inscrivant 24 points dans leur victoire de 65-50 sur les Lions du Cégep Champlain-St-Lawrence de Québec, dans la finale du championnat provincial en division 2, au Cégep du Vieux-Montréal.

Avec sa moyenne de 17 points par partie, elle a d’ailleurs mené son équipe à une saison parfaite tant en saison régulière (14-0) que durant les séries, causant même l’élimination des Astrelles de l’Abitibi-Témiscamingue en première ronde du championnat de la conférence Sud-Ouest. Forts de leur fiche immaculée, les Géants feront le saut en division 1 (jadis collégial AAA) la saison prochaine.

«C’était notre objectif dès le début de la saison de gagner le championnat de conférence, puis le provincial. On a vraiment commencé le match en feu, puis on a relâché un peu au 2e quart, nos paniers ne rentraient plus. Maintenant, on a hâte de jouer en division 1 l’an prochain, même si nous aurons une équipe assez jeune, avec six ou sept recrues. Je pense qu’on a fait un bon recrutement», a confié celle qui continue d’exceller de la ligne de trois points, d’où elle a récolté près de la moitié de sa production.

Victoire morale pour Danaé Allard

Danaé Allard a quant à elle observé cette finale du banc des Lions, elle qui se remet d’une commotion cérébrale subie en fin de saison. En dépit d’une fiche de 12-2 en saison régulière, une défaite en demi-finale du championnat de la conférence Nord-Est a relégué les Lions au 3e rang, mais c’était suffisant pour obtenir son ticket pour le championnat provincial et causer une certaine surprise.

«Les autres équipes ne s’attendaient pas à ce qu’on se rende jusqu’à la finale, alors c’est très satisfaisant, même si on a perdu en finale. Il a fallu battre de grosses équipes. Je n’ai pas pu jouer des séries en raison de ma commotion. Ç’aurait été le fun de jouer contre Élodie», souligne celle qui rejoindra les Astrelles la saison prochaine, ayant fait le choix de poursuivre ses études collégiales dans la région.

Tout près d’un titre

De son côté, Malek Turgeon-Roy a subi la défaite en finale avec les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville par la marque de 82-71 face au Hurricane du Cégep Héritage de l’Outaouais, qui avait éliminé les Gaillards de l’Abitibi-Témiscamingue en première ronde du championnat de la conférence Sud-Ouest.

L’Amossois n’a pas vu d’action dans ce match, alors que seulement un noyau de vétérans a été utilisé avec l’objectif de compléter cette saison parfaite avec un titre provincial. «C’est ce qu’on visait depuis le début de la saison. Héritage a rapidement pris les devants au 1er quart. Ils n’ont pas été meilleurs que nous. Ils ont rentré plusieurs paniers, alors que nous ça ne voulait pas tomber. On a ensuite été incapable de les rattraper. On est déçus, surtout pour les vétérans dont c’était la dernière saison avec l’équipe», souligne-t-il.

Malek Turgeon-Roy Couguars collégial

©gracieuseté

Malek Turgeon-Roy (2e de la droite, avec le chandail noir) avait auparavant remporté le championnat de la conférence Nord-Est avec son équipe, les Cougars du Cégep Champlain-Lennoxville.

Comme il s’y attendait, Malek Turgeon-Roy a été utilisé de façon plutôt sporadique à sa saison recrue, ce qui ne l’a pas empêché de récolter près de 5 points par partie. «On avait 8 ou 9 bons vétérans. Mon rôle était plus de leur offrir une bonne opposition dans les pratiques. Ce fut une belle expérience. Je veux me tailler une place parmi les cinq partants l’an prochain et on vise toujours de monter en division 1 la saison suivante», confie celui qui sera rejoint par Tristan Boucher cet automne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média