Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

17 avril 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Sylvain Bureau, l’âme d’un gagnant

Après un grave accident, il s’est tourné vers l’écriture pour prendre sa vie en main

Sylvain Bureau

©Photo gracieuseté - Sylvain Bureau

Sylvain Bureau ne s’est jamais laissé abattre par son handicap.

Sylvain Bureau a subi un grave accident qui l’a condamné à vivre sa vie en fauteuil roulant. Loin de s’apitoyer sur son sort, l’homme originaire de La Reine s’est instruit et a dédié sa vie à l’écriture. Il vient d’ailleurs de publier un livre qui relate son parcours.

«Je venais de terminer mon secondaire. C’était au mois de juillet. Il faisait chaud et j’avais décidé d’aller me baigner à la piscine de La Sarre. J’aimais faire des plongeons, mais à mon troisième saut, ma tête a heurté le fond de la piscine et j’ai fracturé ma cinquième vertèbre cervicale», a raconté M. Bureau. 

Par chance, les ambulanciers étaient proches et ont pu le réanimer. Puisque les médecins de la région ne pouvaient rien pour lui, il a été rapidement transféré à Montréal. 

«J’ai subi une opération d’urgence qui a duré neuf heures, a-t-il indiqué. Après l’opération, tout semblait bien aller. Je récupérais bien, mais a un moment donné, le personnel de l’hôpital a oublié de mettre le verrou à mon lit. Ils m’ont échappé, mon cou a craqué et ils ont dû me réopérer pendant un autre neuf heures. Après ça, je me suis retrouvé complètement paralysé à partir du cou.» 

À la suite de ce deuxième accident, la route vers la réadaptation a été longue et ardue. «J’ai souffert le martyre, entre autres à cause des poumons qui ne fonctionnaient pas beaucoup, a-t-il souligné. J’ai passé trois mois à l’hôpital avant d’être transféré dans un centre de réadaptation, où je suis demeuré huit autres mois.» 

Persévérer malgré sa condition 

Le fait de se retrouver en fauteuil roulant n’a pas ralenti l’ardeur de Sylvain Bureau. Il a continué son parcours académique à l’université en journalisme. 

«Éventuellement, j’ai décidé d’écrire un roman, qui a été publié, a-t-il mentionné. Après ça, j’ai étudié en littérature à l’UQAM, tout en touchant à plusieurs autres domaines liés à la communication.» 

Un jour, M. Bureau s’est intéressé à la scénarisation. «J’ai poursuivi dans cette direction-là, a-t-il affirmé. J’ai suivi une formation à l’École du cinéma et j’ai rencontré de nombreuses personnes du domaine de la télé pour tenter de percer le marché.» 

Il s’est alors rendu à Los Angeles afin de présenter ses scénarios. «J’ai frappé un nœud parce que ça ne marche pas comme ça, mais j’ai trouvé un agent qui m’a représenté, a relaté Sylvain Bureau. Il m’a mis en contact avec une agence et celle-ci m’a grandement aidé à améliorer mes scénarios afin qu’ils soient prêts à être présentés à des producteurs.» 

En attendant qu’un de ses scénarios soit retenu, M. Bureau s’est concentré sur son nouveau livre, Brisure, la renaissance. Ce dernier peut être commandé en librairie ou en ligne via les plateformes majeures. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média