Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

30 avril 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Foreurs: plusieurs espoirs cognent à la porte

Alexandre Doucet - Cantonniers de Magog

©gracieuseté - Cantonniers de Magog

Alexandre Doucet a remporté le titre de Joueur offensif par excellence.

HOCKEY JUNIOR - Si certains espoirs des Foreurs de Val-d’Or sont déjà en place avec l’équipe, d’autres cognent de plus en plus à la porte pour les années futures. Voici une liste de quelques-uns qui seront à surveiller à l’ouverture du prochain camp, au mois d’août.

Alexandre Doucet 

(6e ronde, 93e au total en 2018 / Cantonniers de Magog - MAAA) 

Membre de la récente édition championne des Cantonniers qui est allée à une deuxième Coupe Telus consécutive, Doucet a été nommé le joueur offensif des dernières séries éliminatoires avec un impressionnant total de 21 buts et 26 points, en 15 parties. Marqueur dangereux, le joueur de 17 ans avait joué quelques rencontres avec le vert et or au courant de la saison et devra maintenant s’ajuster au calibre de la LHJMQ pour poursuivre son développement. 

«Il a cette touche magique avec la rondelle en zone adverse. Ce qu’on souhaite voir de lui, c’est comment il exploite ses habiletés à une vitesse de plus en plus élevée», a expliqué le directeur général des Foreurs, Pascal Daoust. 

Olivier Picard 

(5e ronde, 74e au total en 2018 / Cantonniers de Magog - MAAA) 

Coéquipier de Doucet, Olivier Picard a vécu un deuxième championnat national à Thunder Bay, la semaine prochaine. Joueur plus physique qui amène une bonne dose d’intensité, le natif de Windsor a su faire sa place dans l’alignement de Félix Potvin comme en témoigne ses 30 points en 39 matchs en saison régulière et ses 11 lors des éliminatoires.  

«Il peut apporter une composante physique et une implication pour gagner ses combats le long des bandes. C’est ce qu’on souhaite», commenté Daoust. 

Olivier Picard - Cantonniers Magog

©gracieuseté - Dany Germain

Olivier Picard (en noir) effectue un repli défensif contre les Forestiers d’Amos lors des dernières séries éliminatoires.

Mavrick Gauthier - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Mavrick Gauthier a remporté la Coupe Dodge avec les Gaulois de St-Hyacinthe.

Mavrick Gauthier 

(2e ronde, 31e au total en 2018 / Gaulois de Saint-Hyacinthe – MAAA) 

Arrière avec une bonne relance et des aptitudes offensives intéressantes, Gauthier pourrait devenir un futur quart-arrière pendant les avantages numériques. À l’image de son club, il a connu une progression visible au cours de la deuxième moitié de saison en plus d’avoir acquis une certaine expérience du junior majeur en disputant huit parties avec les Foreurs, cette saison. 

«Il est un défenseur hybride qui a cette capacité à créer des jeux. Maintenant, son défi est d’avoir une meilleure force physique parce que le tout aura un impact sur ses bagarres à un contre un et sur la puissance de son tir. Un lancer de la ligue bleue n’a pas le même impact dans la LHJMQ, comparativement au midget AAA. Il a les atouts pour jouer sur le jeu de puissance à court ou moyen terme», a décrit le DG. 

William Minville 

(3e ronde, 49e au total en 2018 / Riverains du Collège Charles-Lemoyne – MAAA) 

Si Mavrick Gauthier est considéré comme un arrière complet avec un côté offensif, Minville représente plus un espoir qui prône un jeu plus défensif et stable. Sans être celui qui se retrouvera dans les faits saillants, il pourrait être un excellent complément à un style de joueur comme Jérémie Biakabutuka (ancien coéquipier avec les Riverains) qui aime transporter la rondelle et joindre l’offensive. À sa deuxième saison au CCL, Minville a réussi à mettre quelques points au tableau avec 15 en 39 matchs. Son différentiel de -23 pourrait refroidir certains amateurs de statistique, mais il faut savoir que les Riverains ont connu une année difficile ne remportant que 11 parties sur 42. «Tu ne le verras pas faire des feux d’artifice, mais il ne mettra jamais ses partenaires dans le trouble à la suite d’une mauvaise décision. Il relance bien l’attaque et il a déjà un bon physique», a déclaré Daoust.

William Minville - Foreurs de Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

William Minville a disputé huit rencontres avec les Foreurs, cette saison.

Francesco Lapenna - Rousseau-Royal Laval-Montréal

©Rousseau-Royal Laval-Montréal

Francesco Lapenna pourrait brouiller les cartes chez les gardiens au prochain camp d’entraînement.

Francesco Lapenna 

(4e ronde, 57e au total en 2018 / Rousseau-Royal de Laval-Montréal – MAAA) 

Issu d’un programme ayant fait ses preuves dans le développement des gardiens de but dans les dernières années, Lapenna pourrait venir brouiller les cartes lors du prochain camp d’entraînement. Avec Jonathan Lemieux comme gardien #1 l’hiver prochain, le natif de Laval devrait se battre avec Mathieu Marquis pour le poste de réserviste. Dans un club qui a terminé au dernier tiers de classement, le jeune cerbère a été solide en série éliminatoire alors qu’il a tenu une efficacité de 0.934 et une moyenne de buts alloués 2,62 alors que Laval-Montréal a donné du fil à retorde aux Estacades de Trois-Rivières, une des puissances du circuit Lévesque. 

«Francesco a une intelligence qui lui permet de bien lire et d’anticiper le jeu. Ce qui fait en sorte qu’il est rarement pris hors position. Tout le monde s’entend à dire qu’il était le meilleur gardien de 16 ans dans le midget AAA» 

Félix Trudeau

(8e ronde, 129e au total en 2018 / Phénix du Collège Esther-Blondin – MAAA) 

Un des espoirs ayant passé un peu plus sous le radar des partisans lors de la dernière campagne, Trudeau a su faire parler de lui avec le Phénix en finissant premier pointeur de son équipe avec 21 buts et 46 points en 42 parties. Dans une équipe qui ne dominait pas la ligue, l’attaquant s’implique dans les trois zones et sa proactivité est saluée par ceux qui l’ont vu jouer. «Il sait que son rôle immédiat n’est pas d’attendre après la rondelle. Il va faire les démarches pour aller chercher la chercher dans le coin de la patinoire», a exprimé Pascal Daoust. 

Félix Trudeau - Repêchage

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Félix Trudeau a constitué une belle surprise pour le Phénix du Collège Esther-Blondin.

Lucas Mercuri

©Facebook - Foreurs de Val-d'Or

Lucas Mercuri a décidé de tenter sa chance aux États-Unis avec une école du Connecticut.

Lucas Mercuri 

(2e ronde, 19e au total en 2018, / Salisbury School – USHS-Prep) 

Ayant décidé de tenter sa chance aux États-Unis, l’ancien des Grenadiers de Châteauguay s’est bien adapté à son nouvel environnement chez nos voisins du sud avec 45 points en 30 matchs avec l’équipe du Connecticut. Même s’il convient qu’il performe bien, Daoust estime qu’il est difficile de comparer ce circuit américain avec celui de la LHJMQ. «Le défi aurait été de performer avec les joueurs de son groupe d’âge dans le calibre le plus relevé. Si ce qui avait été dit la veille du repêchage avait été respecté, on ne se poserait pas de question si la sélection était la bonne», a conclu le directeur général. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média