Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 mai 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Des vernissages artistiques…dans une résidence funéraire!

Claude Leroux, Suzan Devost, Pierre-Olivier Desgagné

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Claude Leroux (conseiller pour la Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue), Suzan Devost (l’Association des artistes en arts visuels de Val-d’Or) et Pierre-Olivier Desgagné (conseiller aux familles pour la Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue).

À compter du 2 mai, l’Association des artistes en arts visuels de Val-d’Or (AAAVVD) s’associe pour les deux prochaines années avec la Résidence funéraire de l’Abitibi-Témiscamingue pour exposer les artistes d’ici dans ses locaux sur la 3e Avenue.

Chez les deux partis, l’idée d’amener une vague de changement pour les visiteurs de la résidence funéraire était l’une des principales motivations pour ce partenariat.

«Ça fait trois ans que nous avons les mêmes œuvres exposées dans notre succursale de Val-d’Or, confie Valérie Paiement, directrice expérience famille pour la Résidence funéraire de l’Abitibi-Témiscamingue. Alors, lorsque l’Association nous a contactés, nous avons tout de suite été emballés.»

«Avec tout le monde qui va dans ce salon funéraire, je crois que c’est important qu’ils ne voient pas toujours les mêmes choses, car sinon, c’est comme si on ne les voyait plus, ajoute Suzan Devost, présidente de l’AAAVVD. De plus, cette année, nous avons décidé à l’Association que les artistes devaient aller de plus en plus eux-mêmes vers le public. C’est donc exactement ce qu’on va faire.»

Publicité

Défiler pour continuer

Une fois par saison

Ainsi, quatre vernissages se tiendront à la résidence funéraire de Val-d’Or, à raison d’une fois par saison.

«Chaque événement présentera une quinzaine d’œuvres, indique Suzan Devost. Ce seront des expositions collectives pour montrer le plus d’artistes possible.»

Le premier vernissage, prévu le 2 mai, présente les œuvres de Suzanne Grenier, Francyne Plante, Micheline Plante, Jocelyne Perreault, Judy Dimentberg et Suzan Devost elle-même.

De plus, les employés de la Résidence funéraire de l’Abitibi-Témiscamingue s’occuperont eux-mêmes de la vente des œuvres exposées. «C’est certain qu’on va leur donner quelques directives pour les aider à faire ces ventes», souligne Mme Devost.

«Selon moi, acheter des produits d’un salon funéraire et une œuvre d’art, ça part à la base d’un coup de cœur, ajoute Valérie Paiement. Ça rejoint également notre mission de favoriser les produits locaux et québécois.»

Pour chaque toile vendue, 5% des profits seront remis à la Maison de la Source Gabriel.

Des toiles colorées

À première vue, on pourrait penser que des toiles qui seront exposées dans un salon funéraire reflèteront l’ambiance des lieux.

«Ce sont des toiles printanières, je dirais, fait savoir Mme Paiement. Elles sont colorées et joyeuses. Ce ne sont pas des œuvres morbides, loin de là.»

Notons que l’AAAVVD désire également produire des vernissages pour des restaurants ou encore des magasins de tous genres.

«La prochaine étape serait de nous installer à la Maison funéraire Blais de l’Abitibi-Témiscamingue, précise Suzan Devost. On aimerait aussi offrir des expositions collectives à thématiques pour les commerces d’ici. Ça embellirait ces endroits et, pour nous, ça donnerait l’occasion de montrer au public de quoi les artistes d’ici sont capables.»

Commentaires

6 mai 2019

Suzan Devost

Merci énormément pour votre couverture, c'est apprécié! La photo est vraiment bonne !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média