Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

02 mai 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Le Comité environnement étudiant renaît au campus de Val-d’Or

Campus de Val-d'Or

©Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Après plusieurs années d’inactivité, le Comité environnement reprend vie au campus de Val-d’Or.

Alors que la question environnementale crée bien des débats ces derniers temps au Québec, quatre étudiants du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, campus de Val-d’Or, ont décidé de faire leur part en remettant sur pied le Comité environnement pour faire changer les choses auprès des élèves comme de l’administration.

Ce comité, qui était inactif depuis plusieurs années, a ainsi été ramené à la vie par Florence Corbeil, Jacob Rousson, Mathilde Moffette et Julien Turgeon. 

«C’est très positif de voir des étudiants se sentir préoccupés par cet enjeu, assure Isabelle Gosselin, conseillère à la vie étudiante au campus de Val-d’Or. On a déjà fait des actions par le passé qui devaient se poursuivre à long terme, mais comme le comité environnement n’a pas été actif depuis un bon moment, il y a du travail à faire.» 

Parmi les réalisations des anciens membres du comité, on compte la participation du collège au réseau Cégep Vert du Québec. 

«Le programme est divisé en quatre niveaux, explique Isabelle Gosselin. Nous, nous avions réussi à atteindre le premier niveau. Le quatrième, qui est la certification d’excellence, reflète la volonté des élèves, mais aussi de l’administration pour améliorer le côté vert et faire des efforts comme développer le compostage ou réparer les locaux avec un point de vue environnemental. C’est beaucoup de travail.» 

La conseillère à la vie étudiante a bon espoir que les nouveaux membres du Comité environnement permettront au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue de se tailler à nouveau une place dans le réseau Cégep Vert du Québec. 

«Il y a une volonté de faire changer les choses, ça, c’est certain, indique Mme Gosselin. Un comité du côté des enseignants a également été mis sur pied, alors je pense qu’on peut réussir à atteindre de nouveau les critères du programme.» 

Journée de l’environnement 

La première réalisation de ce nouveau comité étudiant se présentera sous la forme de la Journée de l’environnement, le 2 mai, pour sensibiliser les membres de la communauté collégiale à l’importance de changer leurs comportements pour le bien de l’environnement avec le slogan «Si l’on vous payait, est-ce que vous agiriez?». 

Le Comité environnement invite ainsi les étudiants et les membres du personnel à opter pour un dîner zéro déchet: ne pas acheter de bouteilles d’eau, prioriser l’utilisation d’un contenant réutilisable et à s’approvisionner aux fontaines.  

«Il y aura également la distribution gratuite de morceaux de fruits à la cafétéria durant l’heure du repas, ajoute Isabelle Gosselin. Ce sont les étudiants qui ont pensé à ça pour ceux et celles qui aiment mettre des fruits dans leurs gourdes d’eau, par exemple.» 

De plus, les membres de la communauté collégiale sont invités à assister à la lecture publique du manifeste pour l’environnement et à ensuite le signer. Cette proclamation, écrite par les étudiants, sera ensuite déposée à la direction du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. 

«Nous voulons faire savoir à la classe dirigeante que l’environnement est un sujet qui nous tient à cœur. Nous voulons aussi qu’ils entendent notre préoccupation à ce sujet», conclut Julien Turgeon, l’un des membres du comité.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média