Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 mai 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Émile Bilodeau s’arrête dans la région pour trois spectacles

Émile Bilodeau

©gracieuseté - Jean-François Sauvé - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Émile Bilodeau

MUSIQUE - Les fans du chanteur Émile Bilodeau auront l’occasion de voir à l’œuvre l’artiste de 22 ans dans la région alors qu’il effectuera trois arrêts en Abitibi-Témiscamingue les 6 (Théâtre Meglab de Malartic), 7 (Salle d’expo du Rift de Ville-Marie) et 8 juin (Petit Théâtre du Vieux-Noranda).

L’auteur-compositeur et interprète promettra beaucoup d’humour et d’énergie en plus d’avoir l’aide de son groupe qui l’accompagne depuis maintenant trois ans. 

Côté musical, les fans auront droit à des nouvelles chansons du deuxième album d’Émile Bilodeau, qui devrait être sur les étagères vers le mois d’octobre. 

«Les gens qui aiment les exclusivités et les inédits vont être servis», a assuré le chanteur, qui lancera un single avant son passage en Abitibi. 

Joint par téléphone, l’artiste natif de Longueuil ne cachait pas du tout sa joie de revenir dans la région. 

«Les gens de l’Abitibi-Témiscamingue sont fiers et sont toujours sur le party. C’est une des places au Québec où on aime prendre une bière. Je me rappelle d’une fois, à Val-d’Or, un gars m’avait raconté qu’il avait un examen le lendemain et qu’il a réussi à mettre mon nom dans son examen de philosophie. Pour moi, ça veut tout dire!», a rigolé Émile Bilodeau. 

Processus différent 

À la suite du succès de son premier album, «Rites de passage», celui qui s’est connaître grâce aux chansons «J’en ai plein mon cass» et plus récemment «Ça va ?» est présentement en studio, où il a adopté une approche différente pour l’écriture. 

«J’ai décidé d’arrêter d’orienter mes chansons vers moi-même. J’utilise beaucoup de personnages fictifs pour raconter mes histoires. Veux, veux pas, quand tu chantes tes émotions à tous les soirs, ça vient te chercher. J’ai vraiment envie de raconter les histoires de d’autres personnes», a-t-il signalé. 

Néanmoins, Émile Bilodeau ne ressent aucune pression pour ce second opus. 

«Je crois qu’on a des chansons vraiment solides et on a un album qui va dans plusieurs directions. J’espère être capable d’en produire 20 de plus, donc si je me mets à capoter à chaque fois que j’en sors un, ma carrière va être pénible», a-t-il analysé. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média