Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 mai 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Des jeunes du primaire créent deux recueils de nouvelles

Lancement recueil de nouvelles val-d'or 2019 éducation élèves primaire culture

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les 14 auteures d’«Une sortie ratée», à l’école St-Isidore, étaient fières lors du lancement de leur recueil, le 14 mai dernier.

Avec l’aide de l’écrivaine Lucille Bisson, près d’une trentaine d’élèves des écoles primaires St-Isidore et Sainte-Marie, à Val-d’Or, ont créé deux recueils de nouvelles, remplis d’histoires abracadabrantes issues de leur imaginaire.

Les deux groupes de jeunes auteurs étaient fiers de présenter le fruit de leur travail aux élèves de leur école respective et à quelques parents les 14 et 16 mai derniers.

«Les élèves ont tous travaillé très fort, indique Lucille Bisson, instigatrice du projet. Nous nous sommes rencontrés 18 fois sur des heures de dîner pour écrire, corriger et monter nos nouvelles. C’était convenu avec les participants, dès le départ, que je n’allais pas écrire à leur place, ça devait venir d’eux.»

À l’école Saint-Isidore, c’est sous le thème Une sortie ratée que les 14 élèves de 4e, 5e et 6e année ont composé leurs histoires.

«C’était difficile au début, confie Alexianne Blais, l’une des participantes à l’école St-Isidore. J’avais peur de ne pas avoir d’idées, mais finalement j’ai réussi. J’aimerais bien refaire ça!»

«Je pensais que j’aurais de la misère à atteindre le minimum de 1000 mots, admet pour sa part une autre élève, Laeticia Laroche. Finalement, j’ai terminé mon texte avec plus de 2000 mots.»

En effet, il a été convenu avec Mme Bisson et les étudiants que chaque nouvelle doit comporter au moins 1000 mots.

«Ça paraît facile, mais quand on n’est pas habitués, et surtout à cet âge, ça peut être un peu compliqué, souligne l’écrivaine. Je les ai aidés un peu avec leur français au niveau des fautes d’orthographes ou de syntaxe, mais sinon, je n’ai pas du tout touché au contenu de leurs textes.»

Du côté de Sainte-Marie, les élèves ont choisi le titre Un grand voyage.

«Tout le processus s’est fait avec les participants, souligne Lucille Bisson. On a fait plusieurs comités et nous avons décidé tous ensemble des thèmes.»

Lancement recueil de nouvelles val-d'or 2019 éducation élèves primaire culture

©Caroline Neveu - CSOB

Les élèves de l'école Sainte-Marie, qui ont participé à l'écriture du recueil «Un grand voyage», posent ensemble lors du lancement, le 16 mai dernier.

L’envie d’écrire

Ce projet, réalisé en partenariat avec le ministère de la Culture et des Communications, visait à donner l’envie de lire et d’écrire aux jeunes impliqués.

«Ça leur donne de la confiance en soi et ça stimule leur imagination, estime Lucille Bisson. J’espère avoir réussi à semer une graine en eux qui va leur donner envie de continuer à écrire ou, au moins, de lire.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média