Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

17 mai 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

L’Harricana a atteint des niveaux records à Amos

Inondations Amos quai

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le niveau de l’eau n’a jamais été aussi élevé au quai Desjardins au centre-ville d’Amos.

SÉCURITÉ CIVILE. Au cours de la dernière semaine, l’eau de la rivière Harricana a atteint des niveaux records.

Si 2013 marquait une année record avec un débit de plus de 252 mètres cubes par seconde, celui-ci était à 272 m3/s jeudi matin, selon les données recueillies par le Centre d’expertise hydrique du Québec à sa station située à 3,1 km en aval du pont Edouard-Paré (en face de Pikogan).

Au plus fort de la crue printanière le 6 mai 2013, le niveau de l’eau était monté à 20,482 mètres. En date du lundi 13 mai, il était à 20,603 mètres et il a sans doute continué de monter par la suite.

«En 2013, on avait battu un record vieux de 40 ans. Depuis une semaine, on établit pratiquement un nouveau record chaque jour. Ç’avait baissé hier soir et on avait espoir que ça se remettrait à descendre, mais ç’a remonté ce matin au même niveau que c’était hier matin. Alors, c’est bien difficile de prédire à ce stade-ci quand ça va redescendre, surtout qu’ils annoncent de la pluie dans les prochains jours», a indiqué jeudi Guy Béchard, directeur adjoint du Service des incendies de la Ville d’Amos.

Inondations Amos Harricana Thibault

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Thibault Automobiles est endigué, alors que la rivière Harricana a complètement envahi le secteur.

Inondations Amos parc Capitaine-Yergeau

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le parc Capitaine-Yergeau est entièrement submergé par la rivière Harricana.

Météomédia prévoit en effet des précipitations vendredi (5 mm), dimanche (15-20 mm) et lundi (2-4 mm).

Ne pas circuler

Durant la semaine, les employés du Service des travaux publics ont rehaussé et consolidé les différentes digues aménagées dans la portion sud de la rue Principale afin de protéger les résidences et édifices commerciaux du secteur. Cet endiguement a jusqu’à maintenant permis d’éviter que ces bâtiments soient inondés.

«Il est très important de ne pas aller circuler sur la rue Principale. C’est interdit. Si des véhicules s’aventurent dans le secteur, ça crée des vagues qui brisent nos digues en gravier. C’est un secteur à éviter. Les commerces sont accessibles de différentes façons, notamment par la 1re Rue Est et la 16e Avenue Est. On peut accéder à Thibault Automobiles par le stationnement du côté nord sur la Principale», a précisé M. Béchard.

La rue Principale Sud est fermée à la circulation entre le carrefour giratoire et la 13e Avenue Est depuis le lundi 6 mai.

Commentaires

17 mai 2019

Clément Marcotte

Réaction sarcastique ou cynique qu'ils n'ont pas volés. S'ils sont aussi bons pour contrôler des inondations qu'ils le sont pout refaire des rues; ce n'est pas demain la veille que cela va être réglé. Mais, ils ont de l'expérience dans les menteries depuis l'été. l'automne et presque l'hiver passé. Ils braillent que ce sont des niveaux record, mais ils savent que cela inonde à tous les printemps. Ils ont regardé cde qui s'est passé dans le SUD et ils ont niaisé pour protéger adéquatement le secteur avant qu'il ne soit trop tard. Et là, c'est le braillage parce que leur digue n'est pas solide. Puisque c'est près d'un concessionnaire automobile : "La compétence coûte peut-être cher, mais l'incompétence coûte encore plus cher." (Slogan connu)

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média