Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

18 mai 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une randonnée à moto pour les enfants handicapés

Dany Lauzon

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Dany Lauzon est l’un des organisateurs de la 4e édition de la randonnée à moto au profit de l’Aile Brisée.

Pour une 4e année, les membres du syndicat Unifor de la région invitent, le 25 mai prochain, les motards de la région à enfourcher leurs bécanes et amasser des dons pour permettre à l’organisme l’Aile Brisée d’offrir un camp de jours adapté aux enfants vivant avec des handicaps.

L’événement, qui a été lancé par Éric Leduc, devrait rapporté des centaines de dollars pour aider les enfants handicapés. 

«C’est sûr qu’on aimerait atteindre au moins 6000 $ comme l’an dernier, raconte Dany Lauzon, qui a pris la relève de M. Leduc, après le décès de ce dernier. Éric avait beaucoup de contacts, alors de reprendre ça après lui, c’est sûr que ce n’est pas pareil. On va faire de notre mieux.» 

La randonnée devrait regrouper une cinquantaine de motards. Ensemble, ils partiront d’Amos et s’arrêteront à quelques escales, soit à Barraute, Senneterre, Louvicourt et Val-d’Or avant d’arriver à la destination finale, Malartic. 

Publicité

Défiler pour continuer

«On va rouler 150 km environ, estime M. Lauzon. On espère vraiment que la température va être au rendez-vous, car ça va jouer dans la balance par rapport au nombre de participants.» 

Toutes les personnes qui y participent doivent au moins payer 30 $, pour couvrir notamment les frais du repas à l’arrivée à Malartic. Toutefois, les participants sont vivement invités à récolter davantage de sous pour la cause. 

Il sera possible de s’inscrire le jour-même de la randonnée. Sinon, rendez-vous sur la page Facebook «Randonnée communautaire à moto». 

Pour les enfants 

«Les sous amassés permettront à l’Aile Brisée d’offrir un camp de jour adapté pour les enfants handicapés, précise Dany Lauzon. Pour nous, c’est important de donner l’occasion à ces jeunes avec des besoins spécifiques de s’amuser comme les autres enfants.» 

«De plus, ce camp de jour permet aux parents de souffler un peu et d’avoir un répit, ajoute M. Lauzon. Nous sommes conscients que ce n’est pas toujours facile pour eux.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média