Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

23 mai 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Philippe Cornet rentre de Finlande en champion

Philippe Cornet - HPK

©gracieuseté

Philippe Cornet posant avec le trophée de la Sm-Liiga pendant une fête avec les partisans du HPK.

HOCKEY - Le retour en Abitibi sera des plus doux pour le hockeyeur valdorien Philippe Cornet, qui a vu son équipe du HPK remporter les grands honneurs de la Sm-Liiga, soit la ligue d’élite de Finlande.

Auteur de 12 buts et d’autant de passes en 44 parties cette saison, Cornet revenait chez le HPK après avoir joué pour les Oilers de Stavanger, en Norvège, en 2017-2018. 

Même s’il croit avoir tenu son bout dans une des ligues les plus relevées au monde, le rôle de l’attaquant de six pieds et 196 livres a changé au courant de la saison. Utilisé plus pour enfiler les points au début de la campagne, celui-ci est devenu davantage un joueur défensif vers la fin. 

«Ç’a bien été jusqu’au mois de février jusqu’à ce que je me fracture une main. Ç’a fait en sorte que j’ai été absent jusqu’au début des séries. Rendu en éliminatoires, même si je jouais du bon hockey, j’ai eu un rôle différent. J’ai fait ce que je pouvais pour aider l’équipe en bloquant des tirs et en tuant des punitions. Ce n’est pas la manière dont je suis le plus habitué, mais j’ai contribué tout de même aux succès de l’équipe», a affirmé Cornet quelques heures après son retour au Québec. 

Publicité

Défiler pour continuer

Ce dernier avoue que l’intégration avec le club s’est fait beaucoup plus facilement comparativement à sa première année en Finlande. 

«Je me sentais plus comme si je faisais partie de la gang. La première année, j’étais le seul joueur importé, donc c’était plus dur de s’intégrer. Cette saison, c’était un peu différent parce que je connaissais déjà les joueurs, les entraîneurs, la ville et les partisans me reconnaissaient. Je n’avais plus le statut d’étranger», a confessé celui qui a été un deuxième choix au total dans la LHJMQ, en 2006. 

Situation imprévue 

Classé comme cinquième favori sur 15 à l’aube des séries, le HPK a surpris les connaisseurs en remportant la coupe. Pour Cornet, le dévouement et l’esprit d’équipe ont été les raisons qui ont permis à l’équipe située dans la ville de Hämeenlinna de soulever le trophée. 

«J’ai fait partie de quelques équipes gagnantes dans ma carrière, mais je ne pense pas avoir été dans une qui était autant tissée serrée. J’en parlais avec mon père après la demi-finale à quel point on avait vécu des épreuves. Un moment donné, on perdait deux matchs à un contre Tappara qui était une des meilleures équipes de la ligue. Dans un match 4 crucial, on avait six réguliers malades et le reste des joueurs n’étaient pas à 100%, mais on a trouvé un moyen de survivre», a pointé l’ancien des Huskies de Rouyn-Noranda. 

Contre une future vedette 

Ayant eu l’opportunité de jouer dans la Sm-Liiga dans les derniers mois, Cornet a pu voir d’un peu plus près le potentiel du jeune hockeyeur de 17 ans, Kappo Kakko, alors que les deux joueurs ont joué un contre l’autre, cet hiver. 

Répertorié comme espoir top 2 au prochain repêchage de la LNH, le porte-couleurs du club de Turku a impressionné l'Abitibien. 

«Il est incroyable, a tout d’abord lancé Cornet, on a joué contre lui en séries éliminatoires et c’est un gars qui pouvait faire la différence à chaque fois qu’il était sur la patinoire. Il était le joueur à surveiller quand on jouait contre son équipe. On le voit en ce moment au Championnat du monde et ce n’est pas de la chance. C’est un peu un phénomène en ce moment en Finlande et il n’y a aucun doute qu’il va être dominant dans la LNH.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média