Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 mai 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Le premier demi-siècle d’Amos en noir et blanc

Lancement livre Amos histoire

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

HISTOIRE. Cinq ans après avoir lancé le livre du 100e d’Amos, la Société d’histoire d’Amos a récidivé le 23 mai en ouverture du 43e Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue avec un nouvel ouvrage: Amos de l’enfance à la maturité.

Fruit d’un travail de trois ans de la part d’une trentaine de bénévoles, Amos, ville centenaire: 1914-2014 se voulait le premier livre d’histoire publié sur la ville pionnière de l’Abitibi depuis celui de Pierre Trudelle en 1937.

Cette fois-ci, une équipe plus restreinte de six collaborateurs (Danielle Boudreau, Jocelyne Cossette, Carmen Rousseau, Claude Bigué, Pierre Laliberté et Jocelyn Marcouiller), toujours bénévoles, s’est attaquée au premier demi-siècle d’Amos en photographies noir et blanc, couvrant de 1910 à 1960. Cette limite de 1960 est imposée par la collection 100 ans Noir sur Blanc des Éditions GID, qui avaient aussi publié le livre du centième.

De 450 à 200 photos

«Notre objectif premier était de faire découvrir des collections photographiques non exploitées conservées au Centre d’archives d’Amos. Nous voulions tenir compte à la fois de la rareté des photos et de leur qualité. Nous avons d’abord sélectionné environ 450 photos à partir de celles qui étaient numérisées dans notre banque de données», a raconté la présidente Carmen Rousseau.

Les photographies ont été regroupées par thèmes, ont reçu une cote en fonction de leur qualité et de l’intérêt qu’elles présentaient. Au bout d’un premier tri, environ 250 photographies ont été retenues, mais il fallait encore réduire ce nombre à 200.

«S’est alors amorcée la phase d’écriture, chacun des auteurs y allant de ses goûts et de ses préférences. Chacun des textes a été lu et relu maintes fois par tous les auteurs donnant ainsi lieu à un échange de courriels étourdissant! Tout ce travail fut donc le fruit d’un travail collectif, à plusieurs mains et à plusieurs têtes, il va sans dire», a souligné Mme Rousseau.

«Nos plus anciens clichés ne remontent guère plus loin que les années 1910. Il nous fallait donc couvrir, non pas 100 ans, mais un court demi-siècle» - Carmen Rousseau

Plus que des descriptions

Au final, le livre de 207 pages compte près de 200 photographies. Chacune d’elle est accompagnée d’une légende de 170 à 180 mots. «Nous voulions que ces textes aillent plus loin que de simples descriptions de photos. Nous les voulions porteurs d’information. C’est ainsi que la majorité des photos sert de prétexte pour introduire des renseignements sur un événement, une personnalité ou un organisme», a précisé Carmen Rousseau.

Le livre a aussi permis d’inclure des édifices aujourd’hui disparus. D’autres photos ont été choisies parce qu’elles étaient porteuses de valeurs de la communauté. La Société d’histoire a aussi voulu inclure au moins une photo par municipalité de la MRC Abitibi.

«Les auteurs Claude Bigué, Danielle Boudreau, Jocelyne Cossette, Pierre Laliberté, Jocelyn Marcouiller et moi-même ainsi que les archivistes Geneviève Dubé et Guillaume Trottier, souhaitons que ces pages vous emmènent à faire de belles découvertes et que votre lecture soit des plus agréables en compagnie de ces témoins de notre passé», a conclu la présidente de la Société d’histoire d’Amos.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média