Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Baseball

Retour

30 mai 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Le baseball poursuit sur son bel élan à Val-d’Or

Baseball Val-d'Or

©archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les inscriptions ont légèrement augmenté en 2019, par rapport à l’an dernier.

BASEBALL - Les premières pratiques de baseball ont pris leur envol dans les différents terrains de Val-d’Or pour une saison 2019 qui promet d’être excitante, selon les organisateurs de la Commission du baseball mineur de Val-d'Or.

Au niveau des inscriptions, le président Martin Lecomte chiffrait le tout à environ 170 pour cet été, une légère augmentation puisqu’environ 160 s’étaient inscrits en 2018. 

Si les plus petites catégories ont un peu moins de joueurs par équipe, les catégories bantam et midget ont connu un essor. «On a réussi à faire une équipe de plus dans chaque catégorie. Certains joueurs qui avaient arrêté pendant un ou deux ans ont décidé de revenir. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais ils vont avoir deux équipes au lieu d’une», a signifié M. Lecomte. 

Du côté féminin, l’essor de la balle continue de se faire sentir alors que Val-d’Or continue d’avoir une des meilleures proportions de filles qui jouent au baseball. D’ailleurs, la région vivra une première durant l’été alors qu’une équipe régionale moustique (10-11 ans) se rendra à Laval pour le Championnat provincial féminin qui se tiendra à Laval au mois de juillet. 

«Depuis quatre ans, Baseball Québec met beaucoup l’accent sur le volet féminin. Des Québécoises comme Daphnée Gélinas et Anne-Sophie Lavallée font une bonne promotion avec l’organisme. Leur équipe ont fait une tournée provinciale l’été dernier et les filles voient une opportunité de jouer à un niveau supérieur», a expliqué le président. 

Des ajouts  

La Commission du baseball mineur de Val-d’Or aura réussi à faire une percée pour amener certains territoires du Nord-du-Québec dans son giron puisque Chibougamau et des communautés autochtones comme Waskaganish et Mistissini ont transféré de l’association du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour venir jouer en Abitibi-Témiscamingue. 

«En discutant avec eux l’an dernier, ils me disaient que c’était plus naturel de venir à Val-d’Or que de faire le chemin inverse. Les tournois cris sont toujours chez nous, donc leur port d’attache naturel est vers l’Abitibi-Témiscamingue», a avoué Martin Lecomte. 

Ces ajouts pourraient amener quelques changements au niveau logistique, surtout lors du tournoi de fin de saison. 

«Cela va amener cinq à sept équipes de plus donc on pourrait avoir besoin d’un terrain supplémentaire pour faire jouer tout le monde. De plus, en étant avec nous, il faut leur donner des services. Notre équipe d’informations se rendra à Chibougamau durant l’été en plus d’aller former les arbitres, marqueurs et entraîneurs». 

Un heureux problème 

Ayant réussi à faire ses preuves depuis son instauration à l’école Le Tremplin de Malartic, le programme sport-étude en baseball risque d’être quelque peu victime de son succès à moyen terme. 

En effet, la demande pour y intégrer est tellement forte que certains ont dû être placés sur une liste d’attente, malgré le fait que le nombre de candidats soit passé de 20 à 22. 

«Il faut trouver une solution pour accueillir le plus de monde possible. On est en discussion depuis deux ans avec l’école pour créer un plateau supplémentaire ou faire une deuxième cohorte, dès l’année prochaine», a fait savoir M. Lecomte. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média