Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

31 mai 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

L’horticulture rapprochera les générations à Barraute

©Photo CFP Mont-Joli-Mitis

La future serre de Barraute permettra aux gens de toutes les générations de se côtoyer et faire des apprentissages en horticulture.

COMMUNAUTÉ. Un projet entrepreneurial de serre et jardin à saveur intergénérationnelle verra le jour au cours des prochains mois à Barraute.

Ses grandes lignes ont été dévoilées par le maire Yvan Roy, lors du souper méchoui du comité des jeux d’eau et de la brigade des pompiers de Barraute, le 25 mai. Le Comité en développement économique local de la municipalité travaille à l’élaboration de ce projet depuis deux ans.

«Cette initiative à caractère sociale sollicite le vivre ensemble, l’esprit de solidarité et de partage, l’inclusion et la participation sociale des gens de la communauté de Barraute. Le projet permettra de transformer la serre en un espace intergénérationnel où transmission des savoirs et entraide seront possibles. Il demeure fondamental de participer collectivement à l'aménagement d'une municipalité toujours plus inspirante et rassembleuse», précise dans un communiqué le maire Roy, qui siège au Comité en développement économique local.

Construction cet été

La Municipalité de Barraute a autorisé l’achat de l’infrastructure ce printemps. La construction de la serre doit débuter à l’été 2019 à l’ouest du pavillon d’hébergement pour personnes âgées et l’Office municipal d’habitation de Barraute. Les résidents pourront ainsi facilement y pratiquer de l’horticulture.

Publicité

Défiler pour continuer

Les écoles primaire et secondaire de Barraute occuperont également un espace à l’intérieur de la serre, où leurs élèves pourront développer des projets innovateurs. «On veut vraiment créer des liens entre les générations, alors c’est important que les jeunes puissent côtoyer les aînés. Les élèves pourront aussi y réaliser des projets entrepreneuriaux. Ils pourront par exemple y faire pousser des légumes et des plantes pour les vendre ensuite localement», explique Jonathan Grignon, membre du Comité en développement économique local.

Un projet de 85 000 $

Le coût du projet est estimé à 85 000 $. Les partenaires financiers sont la MRC Abitibi (20 000 $) via le Fonds de soutien aux projets structurants, la SADC Barraute-Senneterre-Quévillon (15 000 $), la Commission scolaire Harricana (15 000 $ en matériel), le comité du 100e de Barraute (10 000 $) et la Municipalité de Barraute (22 000 $, incluant la main-d’œuvre).

Commentaires

1 juin 2019

Françoise Clément

beau projet la gang bravo

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média