Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

04 juin 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Accusations de nature sexuelle: ils plaident non coupable

Justice

©Photo - Archives

Six hommes âgés de 27 à 64 ans ont récemment plaidé non coupable aux accusations de nature sexuelle dont ils font face au palais de justice de Val-d’Or.

Amadou Sall, Michael Cheezo, Pierre-Alexandre Villeneuve, Emmanuel Morissette, Raymond Paradis et Denis Tanguay-Babineau ont récemment plaidé non coupable, dans des dossiers distincts, aux accusations de nature sexuelle qui pèsent contre eux au palais de justice de Val-d’Or.

Amadou Sall, 49 ans, et son avocate, Me Cathy Coulombe, ont opté pour un procès devant juge seul, procès dont la date devrait être fixée le 17 juin. La durée prévue du procès est de 10 heures.

L’homme de Val-d’Or a été arrêté par des policiers de la Sûreté du Québec le 2 avril dernier pour aussitôt être traduit en justice et faire face à des accusations d’agression sexuelle et d’attouchement à l’endroit d’une adolescente «vis-à-vis laquelle il était en situation d’autorité ou de confiance», décrit-on dans l’acte de dénonciation.

Amadou Sall est aussi accusé d’avoir obtenu d’une personne mineure des services sexuels moyennant rétribution. Il fera également face à cette accusation lors de son procès. Me Tania Bélanger représente la Couronne dans cette cause.

Rappelons que deux jours après son arrestation, l’individu a été remis en liberté pour la durée des procédures judiciaires sous l’engagement de respecter une série de conditions, dont celle de ne pas communiquer directement ou indirectement avec la plaignante.

Cinq chefs

De son côté, Michael Cheezo, 38 ans, a vu son procès, d’une durée prévue de six heures, être fixé au 28 août prochain au palais de justice de Val-d’Or, devant un juge de la Cour du Québec.

Défendu par Me Jean-Francis Bonnette, de l’Aide juridique, l’individu de Lac-Simon fait face à cinq chefs d’accusation en lien avec des événements qui seraient survenus entre février 2012 et mars 2017, notamment d’attouchement sexuel, d’incitation à le toucher et d’agression sexuelle à l’endroit d’une enfant âgée de moins de 16 ans.

Présumée victime en bas âge

Pour sa part, Emmanuel Morissette, 64 ans, est accusé d’attouchement sexuel, d’incitation à le toucher et d’agression sexuelle contre une présumée victime qui était âgée de 1 an et demi à 4 ans au moment des faits allégués.

L’homme de Val-d’Or, représenté par Me Érika Marier, a opté pour un procès devant juge seul et doit subir son enquête préliminaire le 17 septembre prochain, pour une durée prévue de cinq heures et demie.

Présumée victime de 7 ans

Raymond Paradis, 57 ans, est pour sa part accusé d’attouchement et d’agression sexuelle sur une enfant qui était âgée de 7 ans au moment des faits allégués. Défendu par Me Érika Marier, l’homme de Val-d’Or subit son enquête préliminaire aujourd'hui (mardi) et a opté pour un procès devant juge et jury dont la date restait à fixer au moment d’écrire ces lignes.

Date de procès à fixer

Pierre-Alexandre Villeneuve, 27 ans, est de son côté accusé d’agression sexuelle à l’endroit d’une femme en juillet 2012. L’individu de Val-d’Or et son avocat, Me Francis Germain, ont opté pour un procès devant juge seul, procès dont la date devrait être fixée le 17 juin.

Procès de trois heures

Denis Tanguay-Babineau, quant à lui, fait face à une accusation d’agression sexuelle contre une femme entre juillet et novembre 2018. Le Valdorien de 34 ans, défendu par Me Samuel Bérubé, doit subir son procès le 19 juin, pour une durée prévue de trois heures.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média