Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

04 juin 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Pascal Daoust garde toutes les portes ouvertes en 1re ronde

Les Foreurs en bonne position pour le repêchage de samedi

Pascal Daoust - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Pascal Daoust dispose des choix 2 et 6 en 1re ronde du repêchage de samedi prochain, à Québec.

HOCKEY JUNIOR - À quelques jours de l’encan 2019 de la LHJMQ, ce samedi à Québec, tous les scénarios sont possibles chez les Foreurs de Val-d’Or alors qu’ils sont dans une position des plus avantageuses en 1re ronde avec les 2e et 6e choix au total.

Ayant le cerveau qui tourne à plein régime 24 heures sur 24 afin d’évaluer toutes les possibilités, le directeur général hockey Pascal Daoust ne ferme aucune porte et se prépare au sprint final avant le début de son troisième repêchage à la barre des Foreurs. 

«Comme j’ai dit aux autres directeurs généraux, il n’y a rien d’impossible, mais beaucoup de choses peuvent changer le scénario prévu et il n’y a pas de position fermée», a affirmé Daoust. 

Avec les nombreux joueurs qui hésitent entre aller jouer dans le circuit Courteau ou aux États-Unis, le grand manitou hockey du vert et or ne se mettra pas de barrières quant à ses deux premières sélections. 

Publicité

Défiler pour continuer

«De notre côté, soit on est capables de nommer quelqu’un de qualité qui va s’engager à venir jouer chez nous, soit on se permet d’en choisir un qui nous annonce qu’il va opter vers les collèges américains. Dans le pire des cas, nous aurons une compensation l’année prochaine, sinon on l’échangera pour récupérer encore plus que ce qu’on a donné, explique Daoust. 

«Avec la qualité et l’âge de l’alignement que nous avons, je ne ferme pas du tout la porte à nommer des joueurs qui ont fait un plan de match différent. Si j’ai la possibilité de nommer le meilleur joueur disponible à ce moment-là et qu’il veut porter fièrement le chandail des Foreurs, c’est lui qui sera nommé.» 

Choix pas si évident 

Peu de temps après l’officialisation du second rang de sélection aux Foreurs, plusieurs observateurs et partisans n’ont pas hésité à associer le nom de Justin Robidas, des Cantonniers de Magog, à la formation valdorienne. 

Toutefois, avec certaines rumeurs voulant que les Sea Dogs de Saint John pourraient jeter leur dévolu, avec le tout 1er choix, sur l’attaquant Peter Reynolds, un attaquant néo-brunswickois qui s’est commis à Boston College, en plus que certains rapports de dépisteurs mettent Robidas devant Joshua Roy, les scénarios semblent plus nombreux que prévu. 

«Nous, on a fait un travail qui permet de savoir qui on va repêcher quand. En même temps, peu importe ce qui nous arrivera, je ne participerai pas à une surenchère inutile pour aller chercher le premier choix au total. On sait qu’on va avoir un joueur de très grande qualité disponible au deuxième rang», souligne Pascal Daoust 

Dossier 19 ans 

Avec le peu de joueurs de 19 ans à sa disposition la saison prochaine, la direction de l’équipe ne s’oblige pas à effectuer une transaction pour amener un vétéran supplémentaire dans l’alignement des Foreurs. 

Le nombre élevé de candidats se bataillant pour le peu de postes disponibles au camp d’entraînement explique en partie pourquoi ce dossier n’est pas une urgence absolue lors du repêchage, même si rien n’est fermé. 

«On va se rendre rapidement compte qu’il va y avoir tout un camp d’entraînement qui va nous attendre, sans même avoir repêché quelqu’un. En ajouter présentement va faire en sorte qu’il y en a qui vont finir sur une tablette. Quand tu veux quelqu’un, l’autre équipe veut également quelqu’un, donc il faut savoir à quel point on a le goût de voir quelqu’un s’en aller», a souligné le DG des Foreurs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média