Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

06 juin 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

La prison l’attend pour avoir provoqué une collision avec blessés

Justice

©Photo - Archives

Un homme de Val-d’Or ira probablement en prison pour avoir blessé deux personnes dans une collision qu’il a volontairement provoquée sur la route 111. Reste à déterminer pour combien de temps.

Un Valdorien de 38 ans fait face à une peine de prison après avoir plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse causant des blessures à autrui.

Selon le récit des faits rapporté lors d’une récente audience au palais de justice de Val-d’Or, l’individu – sous le coup de la colère à la suite d’un revers amoureux – a sauté dans son véhicule pour provoquer volontairement une collision frontale avec un autre véhicule sur la route 111, en avril 2015, ce qui a entraîné des blessures physiques et psychologiques à l’homme et à la dame qui prenaient place dans l’autre véhicule en question, lequel a été déclaré perte totale.

Un reconstitutionniste en scènes d’accident a déterminé que les deux véhicules roulaient à une vitesse d’environ 60 km/h au moment de l’impact et que celui-ci a été provoqué par un facteur humain, l’enquête n’ayant décelé aucune défaillance mécanique sur les véhicules impliqués.

La dame a eu les mains enflées et une côte fracturée en plus de souffrir d’anxiété et d’insécurité (au point de devoir consulter une dizaine de fois), tandis que l’homme, un camionneur de métier, a subi des douleurs à une épaule l’empêchant de lever les bras, a aussi souffert d’anxiété et a perdu une semaine de salaire en raison d’un congé forcé dû à l’accident.

Quant à l’état de santé de l’accusé, qui était déjà fragile avant l’accident avec d’importants problèmes médicaux, il s’est aggravé à la suite de cet événement, selon la preuve de la Couronne, qui ne peut fournir d’autres détails sur ce point. Précisons que l’alcool n’est pas en cause dans cette affaire.

Tentative de suicide?

La procureure de la Couronne, Me Clara-Élodie De Pue, réclame une peine de 10 à 12 mois de prison pour l’accusé s’il est en mesure – comme il dit l’être – de rembourser une somme de 2000 $ aux victimes, en plus d’une probation surveillée de 15 mois et d’une interdiction de conduire de quatre ans. De son côté, l’avocate de la défense, Me Claude Cossette, suggère une sentence de 90 jours à être purgée de façon discontinue (les fins de semaine).

«Monsieur (l’accusé) était très en colère, il a vu noir et il cherchait une collision, ce qui, selon nous, est très inquiétant par rapport à un risque de récidive», a mentionné Me De Pue.

Parmi les facteurs atténuants, l’individu a évité un procès en plaidant coupable et n’avait pas d’antécédents judiciaires. Il a nié au tribunal qu’il tentait de se suicider en posant ce geste, bien que, selon le récit des faits, il ait immobilisé son véhicule sur la route 111 avant d’accélérer rapidement vers l’autre véhicule pour provoquer la collision.

«Quand l’autre véhicule changeait de voie pour éviter l’impact, Monsieur changeait de voie lui aussi (pour revenir face au véhicule qui s’en venait)», a indiqué Me De Pue en soulignant que l’accusé, contrairement aux deux victimes, n’était pas attaché lors de l’impact.

«Selon ce qu’a conclu le reconstitutionniste en analysant le Module de sécurité du véhicule (la ‘’boîte noire’’ des voitures), Monsieur a accéléré au maximum jusqu’à une seconde avant la collision», a signalé la procureure du ministère public.

Rapport pré-sentenciel demandé

La juge Renée Lemoine, de la Cour du Québec, a ordonné la confection d’un rapport pré-sentenciel pour l’aider à y voir plus clair sur l’accusé. Le dossier a été reporté au 17 juillet pour un retour sur le rapport pré-sentenciel et possiblement pour des représentations supplémentaires des avocates en fonction des conclusions du rapport. Il est possible que la juge Lemoine rende sa décision sur la sentence lors de cette audience.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média