Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 juin 2019

Camille Lalancette - clalancette@lexismedia.ca

Succès pour la troisième édition du Rodéo de La Sarre

La météo et la foule étaient au rendez-vous

CL-Rodéo

©Camille Lalancette - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le Rodéo de La Sarre a attiré 10 000 personnes le samedi.

La troisième édition du Rodéo professionnel de La Sarre se déroulait du 6 au 9 juin. Pas moins 275 participants ont pris part aux compétitions de course de barils femme, monte de cheval sans selle et avec selle et monte de taureaux sauvages.

«On ne peut pas être plus satisfait. Côté bénévoles, organisations, spectacle, rodéo et participation de la foule, c’est une réussite sur toute la ligne», lance le président du Rodéo professionnel de La Sarre, Guillaume Dallaire.

Une foule au rendez-vous pour les deux soirs de rodéo, un clown de rodéo qui manie le lasso comme personne et un spectacle qui est surprenant à chaque fois, le Rodéo est un spectacle garanti.

«Les conditions météorologiques ont sûrement beaucoup aidé, parce que l’an passé il avait quand même plu souvent. On pense aussi que la notoriété de l’évènement attire beaucoup de gens. Il y avait pas mal de monde avec des chapeaux de cowboys qui se promenait en ville!», lance la conseillère en communications, projets et ressources humaines à la Ville de La Sarre, Véronique Bernier-Labonté.

CL-Rodéo

©Camille Lalancette - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les estrades étaient remplies les deux soirs de compétitions.

«Quand les cowboys font leurs huit secondes, ça soulève la foule. Tout le monde est heureux et applaudit, c’est une belle ambiance.» -Guillaume Dallaire

CL-Rodéo

©Camille Lalancette - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Une centaine de bénévoles ont pris part à la réussite de l'évènement.

«La foule était en feu! Les gens avaient hâte à ce moment-là depuis l’achat des billets. Brinson le clown a fait un come back. Il n’était pas là l’an passé. Les gens aiment ça et ils sont presque déçus quand ça se termine», a indiqué M. Dallaire.

«La vente des billets s’est passée vite, même très vite, a-t-il rappelé. On parle de 3300 billets vendus en 30 minutes, le 15 avril, aussitôt qu’on les a mis en vente. Et une heure plus tard, c’était sold out

La Ville de La Sarre estime un achalandage de 2 000 entrées pour jeudi, 8 000 pour vendredi. La journée du samedi a été la plus achalandée avec 10 000 entrées et 2 000 pour dimanche.

CL-Rodéo

©Camille Lalancette - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Deux jeunes cavalières et leur monture.

Moments forts

«Quand Élie, mon garçon, a fait ses huit secondes, toute la foule scandait son nom, a enchaîné Guillaume Dallaire. J’en ai encore les frissons à en parler. Quand les cowboys font leurs huit secondes, ça soulève la foule tout autant. Tout le monde est heureux et applaudit, c’est une belle ambiance.»

Maintes activités gratuites étaient aussi proposées aux visiteurs n’ayant pas pu de procurer des billets: danse en ligne, accès aux courses de barils femmes le jour, gymkhana, jeux gonflables, mini-ferme, taureau mécanique et spectacles gratuits le soir.

Mme Bernier-Labonté explique que les diverses activités permettent de plaire à toute la population. «C’est important pour nous parce qu’on a toujours eu une programmation pour la famille. C’est un arrimage, parce que ça faisait déjà une vingtaine d’années qu’il y avait le festival équestre, puis nous on a toujours organisé des activités pour plaire à tout le monde. Avec le rodéo on combine tout ça, alors ça fait vraiment un évènement majeur à La Sarre», souligne-t-elle.

Compétitions

Les cowboys doivent tenir huit secondes sur le dos du taureau pour obtenir leur classification. «Ils font un cumul de points dans plusieurs rodéos pour tenter de se faire une place aux nationaux, qui se tiennent à Saint-Tite», a expliqué M. Dallaire.

Le Festival équestre se tenait aussi durant le week-end permettant aux compétiteurs de présenter leurs compétences et les habiletés de leur monture.

Le deuxième soir présente des nouveaux cowboys. «Il y a un autre rodéo à Princeville, alors les cowboys partent de là et s’en viennent à La Sarre. Donc, je pense que le deuxième soir, le spectacle est encore plus impressionnant, explique le président. Rien ne serait possible sans la centaine de bénévoles et les trois autres personnes qui sont dans l’organisation avec moi. Je ne prends pas tout le mérite.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média