Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

12 juin 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

L’engagement de Louise Graveline reconnu

Récipiendaire du Prix Colette-Breton remis aux cinq ans

Graveline Prix Colette Breton

©gracieuseté -

Louise Graveline (au centre) et l’animatrice de la soirée Chantal Lamarre sont entourées d’Anne-Marie Boucher, Sylvie Coulombe, Mélissa Howison et Roxane Letendre, toutes intervenantes à la Maison Mikana.

HONNEURS. Le Regroupement des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale a reconnu le 29 mai l’engagement exceptionnel de Louise Graveline, intervenante depuis 25 ans à la Maison Mikana d’Amos, en lui remettant le Prix Colette-Breton.

Remis seulement aux cinq ans, ce prix souligne l’implication d’une femme ou d’un collectif pour son travail au plan local, régional ou provincial, auprès des femmes victimes de violence conjugale. On a mis en relief l’engagement remarquable, l’entregent, le dévouement et la force persuasion de cette ambassadrice hors pair de la Maison Mikana. Elle a largement contribué à la sensibilisation des partenaires régionaux à cette problématique, en se faisant le porte-voix des femmes et enfants victimes de violence conjugale.

«Je ne m’y attendais pas. J’ai été sur un nuage toute la fin de semaine. J’ai reçu une vague d’amour pendant trois jours. C’est très touchant. J’ai fait ce travail par amour de ce que je fais. On ne réalise pas tout ce qu’on a fait jusqu’à ce qu’on nous le résume comme ça en nous remettant un prix», confie Louise Graveline.

«Ses» Colette Breton

Cette dernière s’est impliquée pour la première fois au sein de Mikana en tant que bénévole, en novembre 1994. «Josée Bélisle, qui est aujourd’hui au CALACS-Abitibi, m’avait offert la formation. Elle a allumé la flamme en moi. J’ai aussi travaillé pendant plus de 15 ans avec Monique Châteauvert, l’une des fondatrices de Mikana. C’est la première qui m’a prise sous son aile. J’ai pu la voir à l’œuvre, c’était mon mentor. Puis maintenant, il y a Sylvie Coulombe. Ce sont mes Colette Breton», affirme-t-elle.

Publicité

Défiler pour continuer

Durant son parcours de 25 ans, elle a aussi beaucoup œuvré auprès des jeunes. Intervenante jeunesse de 2008 à 2014, elle a développé les outils de l’intervention pour cette clientèle. Elle a aussi créé les salons mère-enfants et pour adolescents à Mikana. Elle a implanté dans deux écoles le projet de lutte contre l’intimidation Branchons-Nous.

«J’ai beaucoup de gratitude envers ces femmes. C’est ce qui me tient aller. Elles viennent ici avec beaucoup de résilience et font un pas en avant. Elles ont toute mon admiration» - Louise Graveline

Mettant à profit ses nombreuses années de scoutisme, elle a mis sur pied un camp jeunesse régional. «Les quatre maisons d’hébergement y participent. Six enfants par maison viennent passer trois nuits et quatre jours avec nous. C’est gratuit. On travaille leur confiance, leur estime de soi et le travail d’équipe. C’est assez beau de voir comment dans un aussi court laps de temps, ils réussissent à faire des connexions entre eux. On leur envoie ensuite chacun une lettre pour leur dire quelle évolution on a constaté chez eux, ce qui a changé et comment ils ont grandi», évoque-t-elle.

Transmettre son savoir

Avec encore deux ans devant elle avant sa retraite, Louise Graveline se concentre maintenant sur la transmission de ses connaissances auprès des jeunes intervenantes de Mikana. «Elles ont la passion et acceptent ce que j’ai à leur transmettre. C’est un privilège de pouvoir travailler avec une aussi belle relève», fait-elle valoir.

 

Le Prix Colette-Breton

Le Prix Collette-Breton a été institué en 2004 pour marquer les 20 ans du Regroupement des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale. Il honore la mémoire d’une femme d’exception d’abord victime de violence conjugale, devenue intervenante en maison d’hébergement puis présidente du Regroupement provincial de 1993 à 1995. On a voulu souligner son travail et sa grande générosité. Elle est décédée en 2003.

Commentaires

13 juin 2019

Marguerite Paré

LOUISE est une personne extraordinaire, je suis très fière de dire qu'elle est native de ma région, félicitations

18 juin 2019

Marie Laroche

Félicitations ma belle Louise! Nous tes L'auras sommes tellement fière de toi! Toutes les belles qualités mentionnées tu nous les transmet a nous aussi chaque fois qu' on se voient! Avec amour Marie xo

18 juin 2019

Françoise Hébert

Félicitations Louise! Ton implication est toujours aussi grande à ce que je lis. Mes 4 années de scoutisme avec toi sont toujours aussi marquantes dans ma vie, tu as su me donner la confiance dans mes capacités et de merveilleux souvenirs.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média