Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

13 juin 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Hecla menacée d’un recours collectif

La mine Casa Berardi ne serait pas affectée

Hecla_mine_Casa_Berardi

©Mathieu Dupuis / Hecla Québec

Bien que Casa Berardi ait réalisé une performance trimestrielle moindre, Hecla continue d’avoir entièrement confiance en son potentiel.

Bien que la menace d’un recours collectif plane sur Hecla Mining, les opérations de la mine Casa Berardi ne devraient pas en être affectées.

Un groupe d’actionnaires de la société minière étasunienne soutient qu’Hecla et sa haute direction auraient «ourdi un complot pour tromper les marchés» et faire en sorte que la valeur de ses actions soit artificiellement gonflée. Ils accusent également la société d’avoir fraudé les investisseurs en ne donnant pas toute l’information relative à l’état de ses mines au Nevada et leur potentiel à générer des profits.

Les plaignants, qui cherchent à obtenir de la Cour le droit d’entreprendre un recours collectif contre Hecla, font référence aux trois mines que la société minière a acquises au Nevada à la fin de juillet 2018. À l’époque, elles avaient été présentées comme affichant parmi les teneurs en or les plus élevées du monde. Moins d’un an plus tard, les résultats étaient bien loin des estimations.

Résultats décevants

Dans son rapport trimestriel couvrant la période du 1er janvier au 31 mars 2019, Hecla a déclaré une perte nette de 25,7 M $ US. À pareille date en 2018, la société avait plutôt dégagé un bénéfice de 8,2 M $ US.

Cet écart important est imputable à des teneurs moins élevées que prévu à Casa Berardi et à une réduction du débit de traitement à l’usine en raison de difficultés passagères, mais surtout à une perte de 13,8 M $ aux opérations au Nevada, due à des coûts plus élevés, une qualité moindre dans le minerai et des taux de récupération de l’or inférieurs aux prévisions.

Information retenue

Les plaignants soutiennent que la haute direction d’Hecla était au courant depuis longtemps des problèmes liés aux trois mines du Nevada, mais qu’elle a omis d’en informer ses actionnaires dans un délai raisonnable. Ils réclament à présent de la société minière un procès devant juge et jury ainsi que le remboursement de dommages et intérêts pour un montant qui n’a pas été spécifié.

Pour sa part, le vice-président aux affaires externes d’Hecla, Luke Russell, a déclaré que la société minière considérait cette plainte comme non fondée et a assuré qu’elle se défendrait avec vigueur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média